Bourses européennes: Les actions marquent une pause dans un climat serein

Les principales Bourses européennes varient peu vendredi à l’ouverture après deux séances de hausse, les marchés actions s’accordant une pause après avoir salué les avancées vers un nouveau plan de relance budgétaire aux Etats-Unis et la promesse de la Réserve fédérale de demeurer durablement accommodante.

À Paris, l’indice CAC 40 est inchangé à 5.549,58 points vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,13% et à Londres, le FTSE gagne 0,14%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro grappille 0,06%, tout comme le Stoxx 600, et le FTSEurofirst 300 cède 0,18%.

Le climat général demeure favorable au marché grâce notamment au lancement dans plusieurs pays des campagnes de vaccination contre le coronavirus qui laissent entrevoir une sortie prochaine de la crise sanitaire.

Des incertitudes demeurent cependant, comme sur le front des négociations entre Londres et Bruxelles sur l’après-Brexit qui doivent reprendre dans la journée, et certains indicateurs économiques ne sont pas rassurants.

“Nous sommes dans un environnement où les mauvaises nouvelles sont de bonnes nouvelles parce qu’elles signifient davantage de soutien,” explique Sharon Zollner, chef économiste d’ANZ Research. “Cela finira par changer mais il est très difficile de savoir quand les banques centrales lèveront le pied de l’accélérateur, obligeant tout le monde à changer de vision.”

VALEURS EN EUROPE
Les variations sectorielles sont relativement modérées dans les premiers échanges avec tout de même un repli marqué par les banques, pénalisées par la perspective de voir les taux demeurer durablement bas. Leur indice Stoxx cède 0,6%.

Les compartiments défensifs progressent, notamment les télécoms dont l’indice Stoxx prend 0,6%, porté notamment par Orange (+1,89%, plus forte hausse du CAC).

Toujours à Paris, Vivendi gagne 0,58% après le choix du chinois Tencent d’exercer son option pour acquérir 10% supplémentaires d’Universal Music Group (UMG) pour 3 milliards d’euros.

EN ASIE
L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo se heurte à une résistance à 27.000 points et a cédé 0,16%. Repli également en Chine, où l’indice CSI 300 des principales capitalisations de Chine continentale a abandonné 0,4%.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) recule pour sa part de 0,3% pour s’éloigner de son record inscrit la veille mais ne s’en dirige pas moins vers une septième progression hebdomadaire consécutive.

A WALL STREET
Les trois grands indices de la Bourse de New York ont inscrit de nouveaux plus hauts jeudi, portés par la perspective de plus en plus nette d’un accord au Congrès sur un plan de relance susceptible de soutenir une reprise économique toujours fragile.

L’indice Dow Jones a gagné 0,49% ou 148,83 points à 30.303,37 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 21,31 points, soit 0,58%, à 3.722,48.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 106,56 points (0,84%) à 12.764,75 points.

Au lendemain de la promesse renouvelée de la Réserve fédérale de maintenir longtemps encore ses injections de liquidités dans l’économie et sur les marchés, les investisseurs ont ainsi salué les dernières déclarations encourageantes de responsables du Congrès sur le projet de plan de relance de 900 milliards de dollars (736 milliards d’euros) dont discutent républicains et démocrates.

Un compromis entre les deux camps serait d’autant mieux accueilli que la conjoncture économique aux Etats-Unis continue de se dégrader: les inscriptions au chômage ont enregistré une hausse inattendue la semaine dernière à 885.000 et l’indice d’activité “Philly Fed” a rechuté à 11,1 pour le mois de décembre après 26,3 en novembre.

Les contrats à terme signalent pour l’instant une ouverture en baisse modérée.

CHANGES/TAUX
Sur le front des devises, l’indice qui mesure le dollar face à un panier de référence remonte de 0,15% après être tombé jeudi sous le seuil de 90 pour la première fois depuis deux ans et demi.

L’euro recule un peu en parallèle, autour de 1,226 dollar, après avoir atteint jeudi un pic de deux ans et demi à 1,2273.

Le yen progresse légèrement de son côté après les annonces sans surprise de la Banque du Japon, qui a maintenu sa politique monétaire inchangée et prolongé de six mois une série de mesures destinées à faciliter l’accès des entreprises au financement.

Sur le marché des emprunts d’Etat, le rendement des Treasuries à 10 ans est quasiment stable à 0,933% et son équivalent allemand remonte à -0,562% dans les premiers échanges en Europe, redescendant .

PÉTROLE
Les deux contrats de référence sur le brut reculent légèrement après avoir nettement progressé depuis le début de la semaine sur des espoirs d’une reprise de la demande mondiale.

Le baril de Brent se traite à 51,50 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate/WTO) à 48,36 dollars.

- Advertisement -

Articles récents

A lire également