samedi, mars 6, 2021

La Bourse de New York en ordre dispersé après les annonces de la Fed

Dans la même catégorie

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Bourses européennes: Des indicateurs US décevants freinent la hausse des actions

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et loin de leurs plus hauts du jour tandis que...

La pandémie de Covid-19 rend l’exercice de prévision économique particulièrement difficile, et ce, pour deux raisons au moins

Tout d’abord, la qualité des prévisions – soit l’erreur de prévision observée – dépend très fortement des hypothèses relatives...

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse...

USA: Rebond des dépenses de consommation en janvier

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont fortement rebondi en janvier, grâce à des aides financières accordées...

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé en début de séance jeudi après les annonces très attendues de la Réserve fédérale sur sa nouvelle stratégie de politique monétaire, qui pourraient la conduire à maintenir plus longtemps que prévu des taux d’intérêt quasi nuls.

Quelques minutes après le début des échanges, l’indice Dow Jones gagne 108,07 points, soit 0,38%, à 28.439,99. Le Standard & Poor’s 500, plus large, qui montait à l’ouverture, est pratiquement inchangé à 3.479,18 et le Nasdaq Composite abandonne 0,13% à 11.649,75.

La Fed a annoncé que sa nouvelle stratégie de politique monétaire, en préparation depuis deux ans, viserait une inflation moyenne de 2% sur la durée.

Cette stratégie, a expliqué son président, Jerome Powell, implique qu’elle pourra tolérer des périodes de hausse des prix plus faible et d’autres marquées par une inflation supérieure à 2%.

“Je crois que cela confirme assez bien les anticipations du marché sur le fait que le niveau extrêmement accommodant de la politique monétaire ne va pas disparaître, et les actifs risqués adorent ça”, a commenté Edward Moya, analyste senior d’Oanda.

Les annonces de la Fed relèguent au second plan les indicateurs économiques du jour, qui montrent que la contraction de l’économie américaine au deuxième trimestre a été légèrement moins brutale qu’estimé initialement, à 31,7% en rythme annualisé contre 32,9% annoncé initialement.

Parallèlement, les inscriptions hebdomadaires au chômage continuer d’osciller autour du seuil d’un million.

Aux valeurs, le groupe de pharmacie et d’équipements médicaux Abbott Laboratories bondit de 7,82% après le feu vert des autorités américaines à la commercialisation d’un test rapide du COVID-19.

Dans l’actualité des résultats, Tiffany gagne 1,7 % après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et l’évocation d’une tendance à l’amélioration des ventes en août.

A la baisse, le spécialiste des parfums et cosmétiques Coty cède 7,1% après une perte plus lourde qu’attendu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également