vendredi, décembre 4, 2020

La Bourse de New York finit la semaine sans tendance et dans l’incertitude

Dans la même catégorie

Etats-Unis: Les créations d’emplois déçoivent, le taux de chômage baisse

Les créations d’emplois aux Etats-Unis sont tombées en novembre à leur plus bas niveau en six mois sur fond...

Les Bourses européennes ont terminé en hausse, Les espoirs de relance aux USA reprennent l’avantage

Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, les chiffres inférieurs aux attentes de l’emploi aux Etats-Uni ayant renforcé...

L’Opep+ se rapproche d’un compromis sur sa production pétrolière

Les discussions entre l’Opep et la Russie, qui s’étaient interrompues lundi sur un constat d’échec, se sont rapprochées d’un...

Les principales Bourses européennes reculent prudemment malgré le vaccin Pfizer/BioNTech

Les principales Bourses européennes évoluent en léger repli mercredi, les records inscrits à Wall Street incitant une partie des...

L’OCDE prévoit une amélioration des perspectives économiques mondiales

Les perspectives de l’économie mondiale s’éclaircissent dans un contexte marqué par l’arrivée attendue des premiers vaccins contre le coronavirus...

La Bourse de New York a fini sans grande tendance vendredi, les prises d’initiatives ayant été limitées par l’absence d’avancées dans les négociations sur le plan de relance et l’approche de l’élection présidentielle du 3 novembre.

La tendance a aussi été pénalisée par la chute de plus de 10% d’Intel après la publication d’un chiffre d’affaires inférieur aux attentes dans son activité de centres de données.

L’indice Dow Jones a cédé 0,1%, ou 28,09 points, à 28.335,57 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 11,9 points, soit un gain de 0,34%, à 3.465,39 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 42,28 points (+0,37%) à 11.548,28 points.

Sur l’ensemble de la semaine, le Dow Jones a perdu 0,9%, le S&P 500 0,5% et le Nasdaq 1,1%.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a estimé vendredi qu’il était encore possible d’obtenir l’approbation d’un nouveau plan de relance de l’économie américaine avant l’élection présidentielle, à condition que Donald Trump intervienne auprès des sénateurs républicains toujours réticents.

Le président et son secrétaire au Trésor Steven Mnuchin lui ont rétorqué qu’elle devait faire des compromis pour obtenir un accord, des différends importants subsistant entre l’administration républicaine et les élus démocrates selon eux.

“La rhétorique du Capitole a été confuse et assez volatile”, a observé Keith Buchanan, gestionnaire de portefeuille chez GLOBALT Investments. “Cela a conduit à de l’incertitude”.

Aux valeurs, American Express a reculé de 3,7%, après des résultats trimestriels décevants marqués par une augmentation des provisions pour créances douteuses.

En dépit des déceptions sur Intel et American Express, la saison des publications de résultats pour le troisième trimestre se déroule plutôt bien à Wall Street. Environ 84% des 135 sociétés du S&P 500 ayant publié leurs comptes ont fait mieux que prévu, selon des données de Refinitiv.

La semaine prochaine, les investisseurs prendront connaissance des annonces des géants de la “tech”, Apple, Facebook, Amazon.com and Alphabet.

Articles récents

L’Union européenne approuve le budget 2021 mais attend un geste de Varsovie et Budapest

Les Etats membres de l’Union européenne et le Parlement européen ont approuvé vendredi le projet de budget du bloc...

Etats-Unis: Les créations d’emplois déçoivent, le taux de chômage baisse

Les créations d’emplois aux Etats-Unis sont tombées en novembre à leur plus bas niveau en six mois sur fond de reprise de l’épidémie de...

Les Bourses européennes ont terminé en hausse, Les espoirs de relance aux USA reprennent l’avantage

Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, les chiffres inférieurs aux attentes de l’emploi aux Etats-Uni ayant renforcé les attentes de nouvelles mesures...

INS – Enquête : 37,2% des entreprises tunisiennes risquent de fermer définitivement dans les conditions actuelles

37,2% des entreprises tunisiennes exerçant pendant le 3ème trimestre 2020, ont déclaré être confrontées au risque de fermer définitivement, dans les conditions actuelles, c'est...

L’Opep+ relève sa production de 500.000 bpj à partir de janvier

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, désignés sous le nom d’Opep+, ont accepté d’augmenter leur production de pétrole de 500.000 barils...

Dans la même catégorie