Plombée par l’annonce de l’infructuosité de l’appel d’offres relatif à la cession de Carthage Cement et des préoccupations liées à l’imposition d’une nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires des banques et des assurances, la Bourse de Tunis a décroché perdant 1,56% à 7 282,20 points. En l’absence de transactions de bloc, les volumes ont été relativement faibles. Une enveloppe de 25MDt a été échangée, soit une moyenne de 5MDt par séance.

Le titre SOTETEL s’est offert la meilleure performance hebdomadaire. Dans des échanges de 0,8MDt, l’action s’est hissée de 22,4% à 4,260Dt. Le titre affiche, depuis le début de l’année, un bon parcours boursier avec une performance de 55,5%. Le titre Placements de Tunisie a, également, connu une belle semaine boursière. La valeur a bondi de 12,5% à 46,110Dt en drainant des capitaux hebdomadaires de 0,3MDt. A deux semaines de la fin de l’année, le titre affiche une performance annuelle de 18,2%. STEQ a été la valeur la plus sanctionnée de la semaine. Sans faire l’objet de transactions, l’action a dévissé de 20,2% à 6,290Dt. Changement de trajectoire pour le titre SERVICOM qui a clôturé la semaine sur une note morose. L’action s’est délestée de 8,8% à 2,700Dt. La performance du titre depuis le début de l’année demeure dans le vert (+67,7%). Valeur la plus transigée de la semaine, BT a mobilisé des capitaux de 3,9MDt. L’action a clôturé la semaine sur une baisse de 0,8% à 7,840Dt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici