vendredi, mars 5, 2021

Records à Wall Street: La Bourse de New York clôture en hausse de 0,8%

Dans la même catégorie

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Bourses européennes: Des indicateurs US décevants freinent la hausse des actions

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et loin de leurs plus hauts du jour tandis que...

La pandémie de Covid-19 rend l’exercice de prévision économique particulièrement difficile, et ce, pour deux raisons au moins

Tout d’abord, la qualité des prévisions – soit l’erreur de prévision observée – dépend très fortement des hypothèses relatives...

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse...

USA: Rebond des dépenses de consommation en janvier

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont fortement rebondi en janvier, grâce à des aides financières accordées...

La Bourse de New York a fini la semaine en hausse de 0,83% et à des niveaux records, les chiffres inférieurs aux attentes de l’emploi aux Etats-Unis ayant renforcé la probabilité de nouvelles mesures de relance et donc l’appétit des investisseurs pour les actifs risqués.

L’indice Dow Jones a gagné 248,74 points à 30.218,26. Le S&P-500, plus large, a pris 32,40 points, soit 0.88%, à 3.699,12. Le Nasdaq Composite a progressé de son côté de 87,05 points (0.7%) à 12.464,23.

Le département américain du Travail a fait état de 245.000 créations d’emplois le mois dernier, chiffre le plus faible depuis mai, alors que le consensus Reuters était de 469.000.

Pour beaucoup d’investisseurs, cette déception, en confirmant que la reprise économique marque le pas, plaide en faveur de l’adoption rapide de nouvelles mesures de soutien à l’activité et à l’emploi.

“La mauvaise nouvelle de l’aggravation de la situation de l’emploi est potentiellement une bonne nouvelle pour les investisseurs car cela signifie que le projet de loi de relance est beaucoup plus susceptible d’être adopté dans un laps de temps assez court”, a commenté Ryan Detrick, stratège principal chez LPL Financial en Caroline du Nord.

Ce scénario est jugé d’autant plus crédible que des progrès ont été évoqués jeudi au Congrès dans les discussions sur un plan de relance de 908 milliards de dollars (748 milliards de dollars).

Joe Biden, qui prendra ses fonctions de président des Etats-Unis le 20 janvier, a par ailleurs annoncé vendredi son intention de proposer dès le mois prochain un nouveau plan de relance de plusieurs centaines de milliards de dollars.

La hausse du pétrole au lendemain de l’accord conclu par les pays de l’Opep+ pour encadrer l’augmentation de leur production dans les prochains mois a également contribué à la hausses des actions.

Diamondback Energy et Occidental Petroleum gagnaient respectivement 12,5 et 13,1% peut après la clôture.

Articles récents

Première mondiale du Cross Turismo : la sportive électrique polyvalente

Porsche a présenté le Taycan Cross Turismo au public ce jour dans le cadre d’une première mondiale virtuelle. Le...

A lire également