lundi, mars 8, 2021

Wall Street: La Bourse de New York, sans tendance pour la dernière séance de l’année

Dans la même catégorie

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Bourses européennes: Des indicateurs US décevants freinent la hausse des actions

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et loin de leurs plus hauts du jour tandis que...

La pandémie de Covid-19 rend l’exercice de prévision économique particulièrement difficile, et ce, pour deux raisons au moins

Tout d’abord, la qualité des prévisions – soit l’erreur de prévision observée – dépend très fortement des hypothèses relatives...

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse...

USA: Rebond des dépenses de consommation en janvier

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont fortement rebondi en janvier, grâce à des aides financières accordées...

La Bourse de New York est stable jeudi dans les premiers échanges et s’achemine vers un gain sur l’ensemble de l’année en pariant que de nouvelles mesures de relance et les vaccins contre le COVID-19 entraîneront une forte reprise économique en 2021.

Quelques minutes après l’ouverture, l’indice Dow Jones perd 43,7 points, soit 0,14%, à 30.365,86 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,09% à 3.728,79 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,07% à 12.879,53 points à l’ouverture.

Les indices de Wall Street ont fortement rebondi après la récession provoquée par la pandémie de coronavirus, enchaînant les records grâce à l’issue jugée favorable par les marchés de la présidentielle américaine, aux mesures de relance sans précédent de la Réserve fédérale et du gouvernement et une campagne de vaccination à grande échelle.

Ces facteurs ont permis à l’indice de référence S&P-500 de bondir de près de 70% par rapport à son plus bas de mars et de s’orienter vers une hausse annuelle de plus de 15%.

Le Nasdaq, qui a bénéficié de la progression des géants technologiques comme Alphabet, Apple, Facebook ou Netflix – perçus par certains comme des valeurs refuges – est en passe d’enregistrer une augmentation de 43,5% en 2020, sa meilleure performance depuis 2009.

Les rares intervenants présents en cette veille de Nouvel An ont pris connaissance dans l’indifférence de la baisse surprise des inscriptions au chômage la semaine dernière, à 787.000.

Prochaine échéance pour les marchés qui pourrait apporter son flot d’incertitudes, la double élection sénatoriale le 5 janvier en Georgie qui décidera de la couleur politique de la chambre haute du Congrès et de la marge de manoeuvre législative de Joe Biden

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également