Wall Street: La Bourse de New York termine en baisse, les craintes sur Omicron pèsent

La Bourse de New York a fini en baisse vendredi les craintes concernant les conséquences sanitaires et économiques du variant Omicron du coronavirus continuant de déstabiliser les marchés.

L’indice Dow Jones a cédé -0,17%, ou 59,71 points, à 34 580,08 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 38,67 points, soit -0,84%, à 4 538,43 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 295,85 points (-1,92%) à 15 085,47 points.

La Bourse de New York avait pourtant ouvert dans le vert, la hausse moins importante que prévu des créations d’emplois aux Etats-Unis en novembre ayant contribué à apaiser les inquiétudes sur un resserrement plus rapide de la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

Les chiffres publiés par le département du Travail montrant que la croissance de l’emploi a ralenti le mois dernier avec 210.000 emplois non-agricoles créés contre 546.000 (révisé) en octobre et 550.000 attendus selon le consensus Reuters.

« Le rapport sur l’emploi n’est pas suffisant pour dissuader la Fed d’accélérer la réduction progressive de son programme et laisse la porte ouverte à une hausse des taux plus rapide que ce que le marché aurait pu anticiper », a déclaré Steve Sosnick, stratégiste en chef chez Interactive Brokers.

Par ailleurs, Steve Sosnick a indiqué que les craintes des investisseur étaient tournées vers le variant Omicron, qui semble se propager plus rapidement que le variant Delta.

Aux valeurs, Apple, Microsoft et la société mère de Google, Alphabet ont baissé, l’indice des valeurs technologique ayant été le plus grand perdant de la séance.

DocuSign a chuté après avoir fait état de prévisions trimestrielles inférieures aux attentes.

Articles récents

A lire également