La campagne de tomates a été bien entamée dans les différentes régions du pays. Hommes, femmes et enfants s’adonnent actuellement à la cueillette. Les agriculteurs doivent trimer à longueur de la journée pour la réussite de leur campagne. Il est vrai que les conditions climatiques ont été propices pour réaliser une bonne récolte estimée à plus de 900 mille tonnes. Comme des chevelures bien épandues qui refusent l’injure des ciseaux. Le calibre et la couleur rouge permettent d’ores et déjà d’affirmer que ces légumes arrivent à maturité. Tout le monde est mobilisé pour les besoins de la cause et chacun se débrouille à sa façon. Il suffit de voir le nombre de tracteurs et camions remplis de tomates en train d’attendre leur tour pour vendre leurs produits à ces industriels. Le ministère de l’Agriculture indique que les quantités de tomates transformées jusqu’au 12 juillet 2015 se sont élevées à 162 mille 628 tonnes, contre 162 mille 72 tonnes transformées en 2014. Il s’agit de 89 mille 790 tonnes à Nabeul (14 usines) 14 mille 233 tonnes dans les gouvernorats de l’Ariana, La Manouba et Ben Arous. Les quantités transformées à Béja, Kairouan, Le Kef et Sidi Bouzid, ont atteint environ 58 mille 605 tonnes.. Côté transformation, le démarrage s’est effectué dans de très bonnes conditions. Les usines carburent à merveille et ont déjà transformé jusqu’au 12 juillet près de 162 mille 628 tonnes, contre 162 mille 72 tonnes transformées en 2014. Il s’agit de 89 mille 790 tonnes à Nabeul (14 usines) 14 mille 233 tonnes dans les gouvernorats de l’Ariana et 58 mille 605 tonnes à Béja, Kairouan, Le Kef et Sidi Bouzid

HZ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here