Ce soir, à 21h30 à la Basilique Saint Cyprien s’ouvre notre programme « Carthage Hors les murs » avec le Monodrame à sucées « Slowen » de la grande comédienne Leila Toubel.
C’est dans ce lieu magique que le festival international de Carthage marque son ouverture sur son environnement proche et nous fait découvrir un site et pas des moindres.
La basilique de Saint-Cyprien est, en fait une basilique chrétienne construite au IV siècle, monument classé et protégé depuis 1928 ( à proximité de l’IHEC). Cette vaste construction a été retrouvée en 1915 et identifiée à la basilique de Saint-Cyprien grâce à un texte de saint Augustin qui la situait « en avant de la ville, près de la mer ». Constitué de sept nefs, le monument était entouré d’un vaste cimetière, mais dans un édifice antérieur, sainte Monique, mère de saint Augustin, éminent philosophe et théologien chrétien d’origine Punique et l’un des quatre Pères de l’Église occidentale, aurait passé la nuit précédant le départ de celui-ci pour l’Italie.

Bénéficiant d’un panorama exceptionnel sur le golfe de Tunis et le Djebel Boukornine, ces vestiges ont fait l’objet de fouilles importantes, ainsi que d’une restauration à l’occasion du jubilé organisé à Carthage en 1930. On suppose que le corps de saint Cyprien y fut déposé.
Juste un rappel historique ; .Qui est Saint Cyprien ? Au IIIe siècle, Saint Cyprien, fut l’un des Pères de l’Église ; persécuté toute sa vie, il se révéla un théologien puissant et un homme d’une grande modération de pensée. Son action et son œuvre furent néanmoins assez marquantes pour que l’empereur Valérien lui fasse trancher la tête dans sa ville, Carthage.
Rappelons aussi le programme :
Carthage hors les murs se poursuit avec des spectacles de chant, de musique et de théâtre. Outre l’ouverture de ce soir lundi 27 Juillet à 21h30, le public de Carthage aura l’occasion de découvrir le must de la production artistique tunisienne avec « Plateau », le 29 Juillet mise en scène de Ghazi Zoghbani une production du Théâtre national Tunisien, le 3 Août une musicale en deux parties avec Anis Klibi et son spectacle « sur l’aile de la corde » et Lobna Nooman et le groupe Hess et leur création « Ken Ya Ma Ken ». et enfin pour clôturer cette section « Kaab El Ghazal » sera sur scène toujours à la Basilique Saint Cyprien, une pièce de théâtre à l’univers magique de Ali Yahyaoui , une production du centre dart dramatique et scénique de Médenine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here