19 C
Tunis
mercredi, octobre 17, 2018

Internationale

Etats-Unis, les déficits explosent

Baisses historiques d’impôts, hausses des dépenses militaires, transferts aux agriculteurs, premières victimes collatérales de l’affrontement commercial avec la Chine : à l’approche des élections de mi-mandat,

FMI : La croissance mondiale se stabilise tandis que des risques économiques se matérialisent

Selon le dernier rapport sur les Perspectives de l’économie mondiale , la croissance mondiale restera stable sur la période 2018–19, pour atteindre le taux de 3,7 % observé l’an dernier. Cette croissance dépasse celle enregistrée n’importe quelle année entre 2012 et 2016.

croissance économique: modeste dans le MENA et l’impératif de trouver de nouvelles sources

Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, la croissance économique de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) devrait rebondir à 2 % en moyenne en 2018, contre 1,4 % en 2017. Ce rebond modéré s’explique principalement par la hausse récente des prix du pétrole, qui a bénéficié aux pays exportateurs d’or noir, mais a accentué la pression sur le budget des pays importateurs.

Etats-Unis : Les indicateurs récents confirment la persistance d’une croissance robuste 

L’indice ISM non manufacturier a fait grimper les rendements des Treasuries : compte tenu de la dépendance de la forward guidance à l’égard des chiffres économiques, les marchés s’attendent à ce que la Fed ne reste pas inactive face à la vigueur particulière des données.

Ecomondo – sos phosphore : un futur durable est-il possible ?

Après Berlin et Bâle, le 3ème European Nutrient Event se tiendra jeudi 8 et vendredi 9 novembre au parc des expositions de Rimini au cours de la green technologies expo de IEG

Fed : La politique monétaire américaine reste accommodante et dépendante de la conjoncture

Le président de la Fed, Jerome Powell, a fait des déclarations importantes lors de sa conférence de presse. La politique budgétaire est sur une trajectoire non viable et la hausse généralisée et durable des droits de douane serait néfaste pour les Etats-Unis et le reste du monde. Les marchés ont apprécié le ton modéré (« dovish ») de ce message.

Économie mondiale: le moral des investisseurs au beau fixe

D’après l’évolution récente des marchés financiers, les investisseurs ont de nouveau le moral. Sur le plan économique (croissance, perspectives de politique monétaire), on note toutefois peu de changements. L’euro a bénéficié de cet environnement où les investisseurs sont enclins à prendre plus de risque. Il s’est renforcé face au dollar en dépit d’un élargissement du différentiel de taux d’intérêt.

La BAD exclut le cabinet conseil GEO SCIENCES International pour 48 mois

Le Groupe de la Banque africaine de développement a annoncé ce 20 septembre 2018 avoir exclu pour une période minimum de 48 mois GEO SCIENCES International SARL, un cabinet de conseil qui a son siège à Yaoundé, au Cameroun.

Dix ans après la faillite de Lehman Brothers, la crise financière puis la Grande...

Dix ans après la faillite de Lehman Brothers, la crise financière puis la Grande récession qui ont suivi, dans quelle mesure les grandes économies se sont-elles relevées ? Le tableau est mitigé : dans la plupart des pays, le PIB réel par habitant est plus élevé qu’avant la crise.

Pays émergents : accumulation des dettes et vulnérabilité des économies

La dette des secteurs public et privé des économies émergentes s’est accrue depuis dix ans. Les pays d’Asie, en particulier la Chine, font principalement face à un problème d’endettement en monnaie locale ; seule l’Indonésie a vu sa dette en dollars (en pourcentage du PIB) augmenter fortement.

La troisième édition de l’Africa 2018 à Charm el-Cheikh : 5 chefs d’Etat présents...

Plus de 2 000 participants sont attendus au Forum, qui se déroulera sur deux jours et dont l'objectif est de développer le commerce et les investissements en Afrique. Cinq chefs d'État ont confirmé leur présence. Le Forum abordera également les questions liées à l'entreprenariat et visera à définir un programme pour faire participer davantage les femmes à la prise de décision

La FED: prudence des Etats unies sur l’orientation de sa politique monétaire

Pour décider de son orientation de politique monétaire, la Fed considère les écarts entre l’objectif d’inflation et la hausse effective des prix, entre le taux de chômage et son niveau naturel, et entre le taux directeur et le taux d’intérêt « neutre » Or, il est très difficile d’évaluer précisément ces valeurs de référence. La Fed adopte donc une approche pragmatique fondée sur les chiffres et la progressivité : la modération prévaut toujours.

Kamel NEJI, nommé Administrateur à la Société Générale de Banques au Sénégal

L’Union Internationale de Banques (UIB) multiplie les initiatives, accroit son pouvoir d’influence et fait intelligemment usage de son adossement au Groupe Société Générale pour continuer à être au service des entreprises tunisiennes en Afrique. L’UIB dispose, aujourd’hui, d’atouts indéniables, Kamel Néji,

Economie Mondiale : Une expansion moins égale et des tensions commerciales croissantes

Selon les projections, la croissance mondiale devrait atteindre 3,9 % en 2018 et en 2019, ce qui correspond aux prévisions des Perspectives de l’économie mondiale (PEM) d’avril 2018, mais l’expansion devient moins égale, et les risques entourant les perspectives augmentent.

Société générale vante sa croissance à l’international

Sur le deuxième trimestre 2018, Société Générale dégage un résultat net part du Groupe de 1 156 millions d’euros. Le résultat net sous-jacent du Groupe de 1 265 millions d’euros et le ROTE sous-jacent de 11,2% reflètent une dynamique solide des métiers, ...

BNP Paribas boucle un 2ème trimestre très solide

BNP Paribas réalise ce trimestre des résultats solides. L’activité connait un bon développement dans le contexte de croissance économique en Europe mais les résultats enregistrent un effet de change défavorable ainsi que l’impact de marchés financiers moins porteurs pour CIB qu’au deuxième trimestre de l’année dernière.

Réserve fédérale : Aggravation du cycle de resserrement monétaire

D’après une étude récente de la Réserve fédérale, la pente de la partie courte de la courbe de taux est un indicateur plus fiable que l’écart de rendement entre les obligations à 10 ans et les titres à 1 ou 2 ans. De la même façon, nous pouvons analyser la différence entre le taux forward Libor 3 mois et le taux spot....

Porsche établit un nouveau record de ventes au premier semestre 2018

La tendance à la hausse se poursuit : avec 130 598 véhicules livrés dans le monde au premier semestre 2018, Porsche AG affiche une hausse de 3 % et bat son record établi l’année dernière.

PAYS DU GOLFE : La hausse des recettes pétrolières a diminué le besoin immédiat d’ajustement...

Les perspectives pour les pays du GCC se sont améliorées grâce à la reprise partielle des cours du pétrole. Le rebond des recettes provenant des exportations d’hydrocarbures rend en effet le besoin d’ajustement budgétaire moins urgent que lorsque les cours du pétrole s’étaient effondrés en 2015-2016.

AFRIQUE : La croissance régionale accélère, portée par une meilleure conjoncture internationale

La croissance régionale continuera son accélération en 2018, aux alentours de 4 % (vs. ca. 3,5 % l’année dernière) : 32 des 53 pays de la zone devraient enregistrer cette année une croissance réelle du PIB supérieure à celle de 2017.

RUSSIE : La croissance économique devrait rester modérée en raison de la faiblesse de l’investissement

RUSSIE : La croissance économique devrait rester modérée en raison de la faiblesse de l’investissement Bien que sortie de récession, l’économie russe reste sur une trajectoire...

BRESIL : La croissance économique reste morose, reflétant la stagnation de la consommation privée

L’activité économique a entamé l’année sur un rythme lent. Le PIB réel a progressé de 0,4 % au T1 2018 (1,5 % GA), signe d’une consommation privée encore faible. En revanche, la reprise de l’investissement s’est poursuivie, reflétant des dépenses accrues en machines et équipements, alors que les exportations restent dynamiques.

ÉTATS-UNIS : L’expansion budgétaire devrait soutenir la croissance du PIB au cours des deux ans...

L'expansion budgétaire devrait soutenir la croissance du PIB lors des deux prochaines années, prolongeant le cycle d'expansion jusqu’en 2020. Nous prévoyons une croissance du PIB de 2,8 % et 2,4 % en 2018 et 2019 respectivement,

Economie mondiale: les tensions commerciales fragilisent la croissance

Sur fond de la montée des tensions commerciales internationales, la large expansion de l’économie mondiale qui a débuté environ il y a deux ans a plafonné et devient moins équilibrée. Nous continuons de prévoir une croissance mondiale voisine de 3,9 % seulement tant pour cette année que pour l’année prochaine, mais nous estimons que le risque d’une révision à la baisse a augmenté, même à court terme.

Qatar : Une économie résiliente malgré l’embargo

Au prix d’une modification des voies commerciales traditionnelles et d’un soutien public massif au secteur bancaire, l’économie qatarie s’est stabilisée depuis la fin de l’année 2017. Malgré les contraintes liées à l’embargo, la croissance économique du Qatar reste soutenue, notamment grâce à la poursuite du programme d’investissement du gouvernement.

La dette : Un frein pour la croissance ?

Derrière la reprise de la croissance mondiale se cache la hausse de l’endettement, Les pays émergents sont exposés au durcissement des conditions monétaires globales, La nature de leur endettement apporte des éléments de différenciation.

Etats-Unis : croissance tonique malgré des doutes

La situation économique américaine dans son ensemble reste solide avec des chiffres qui dépassent les moyennes de long terme et les attentes (ISM manufacturier et non manufacturier, créations d'emplois, vente de détails).

Economie mondiale : La politique économique doit éviter d’y contribuer

L’incertitude modifie le comportement des ménages et des entreprises, Les imprévus et leurs effets de second tour impliquent qu’elle est, dans une certaine mesure, inévitable. Alors que la politique monétaire vise à contenir l’incertitude, les mesures protectionnistes en génèrent et peuvent, à terme, freiner la croissance.

La politique monétaire à l’ère du numérique

La crise financière mondiale et le renflouement de grandes institutions financières ont réveillé le scepticisme de certains observateurs quant au monopole d’émission des banques centrales. Ce scepticisme a contribué à l’avènement du bitcoin et d’autres cryptoactifs qui remettent en cause le paradigme des monnaies garanties par l’État et le rôle dominant des banques centrales et autres institutions financières classiques.

La Chine dans le collimateur des Etats-Unis

Les Etats-Unis ont fait de la réduction de leur déficit commercial (USD 795,7 mds en 2017) un enjeu majeur. La Chine, dont la part dans ce déficit s’élève à USD 375,6 mds, est particulièrement visée. Les deux pays ne sont pas parvenus à s’entendre et semblent engagés dans une logique de surenchère.

La Banque africaine de développement améliore son classement sur l’indice mondial en 2018

L’édition 2018 du rapport sur l’Indice de transparence de l’aide, publié par Publish What You Fund (Publiez ce que vous financez), classe la Banque africaine de développement au quatrième rang parmi quarante-cinq organisations de développement. Elle gagne ainsi six places par rapport à son positionnement en 2016.

Afrique du Sud : croissance décevante au premier trimestre

Afrique du Sud : croissance décevante au premier trimestre En Afrique du Sud, les derniers chiffres de la croissance économique ont fortement déçu : le...

Economie Mondiale : Le relèvement des droits de douane fait naître des incertitudes qui...

La mondialisation des chaînes de valeur vient compliquer l’analyse, La hausse des droits de douane fait grimper les prix des intrants dans les pays importateurs et pèsent sur les carnets de commandes des pays exportateurs. Depuis le début de l’année, les prix des intrants comme les commandes à l’export ont baissé dans de nombreux pays. Mais il est trop tôt pour trouver un lien avec les mesures tarifaires.

Mercedes Benz investit en France : 500 millions d’euros pour produire le véhicule électrique

Mercedes-Benz Cars augmente ses capacités de production de véhicules électriques en Europe. En plus de la production de la smart fortwo, l’usine de Hambach va fabriquer un véhicule électrique compact de la nouvelle marque de production et de technologie EQ.

USA : Le retour de la suprématie américaine?

Les chiffres récents sur l’économie américaine ce trimestre indiquent une croissance solide et qui devrait le rester au vu des fondamentaux qui soutiennent la demande et du coup de pouce lié aux baisses d’impôts.
- Advertisement -

ARTICLES RÉCENTS

En Tunisie