mardi, mars 2, 2021

La BCT confirme l’existence du « trésor » de Ben Ali, retrouvé au Palais de Sidi Bou Saïd

Dans la même catégorie

Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES

Dans le cadre de l'application de l'article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte...

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

Suite aux propos et interrogations récemment relayés par certains médias et sur les réseaux sociaux concernant les sommes d’argents retrouvées dans le palais de Sidi Bou Saïd courant du mois de février 2011 ainsi que le sort qui leur a été réservé, la Banque Centrale de Tunisie tient à préciser au public ce qui suit :

Les services de la Banque Centrale de Tunisie ont reçu les sommes d’argent retrouvées par la Commission Nationale d’Investigation sur la Corruption et la Malversation au domicile de l’ancien président à Sidi Bou Saïd le 19 février 2011 et assuré leur transport vers son siège ainsi que leur conservation dans des coffres-forts particuliers.

Cette opération a été effectuée à la demande de ladite Commission qui a été créée par le décret-loi n°2011-7 du 18 février 2011.

Les autorités judiciaires se sont chargées de ce dossier. Et le 24 février 2011, le juge d’instruction près le Tribunal de Première Instance de Tunis a ordonné les actes et procédures d’instruction nécessaires, dont notamment la réquisition d’experts qui ont procédé à tous les constats et mesures qu’ils ont estimé nécessaires au siège de la Banque Centrale de Tunisie.

Le compte courant du Trésor a été crédité de la valeur totale des fonds concernés. S’agissant des billets de banque eux-mêmes ainsi que les documents qui s’y rattachent, tels que les papiers d’emballage, la Banque Centrale de Tunisie a continué de les conserver à la disposition de l’autorité judiciaire pour les besoins de preuve.
Cette affaire a fait l’objet d’un jugement n° 23004, rendu le 20 juin 2011, décidant la confiscation des sommes susmentionnées pour le compte de l’État.

Tout en rappelant tous ces faits et circonstances, consignés et appuyés par des documents et procès-verbaux officiels ainsi que le jugement susvisé, la Banque Centrale de Tunisie appelle à ce qu’elle soit épargnée de toutes questions objet de polémique et soulevées sans qu’elles soient justifiées par des faits certains, informations et documents fiables.

Articles récents

Zone-euro: pic de trois ans pour la croissance manufacturière en février

La croissance de l'activité manufacturière dans la zone euro a atteint un pic de trois ans en février grâce...

A lire également