lundi, mars 8, 2021

L’ATUGE accompagne les jeunes entrepreneurs de la diaspora tunisienne en France

Dans la même catégorie

L’endettement du secteur agricole très élevé

Les dettes du secteur agricole ont atteint 800,5 MD en 2020, représentant 25 mille agriculteurs, a déclaré le gouverneur...

Signature d’une convention entre BH BANK ET La CNRPS

La BH Bank et la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (Cnrps) ont signé une convention portant...

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Chris Geiregat: La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, différente de celle de la décennie passée

« La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, une direction qui est différente de celle de la décennie...

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

Le président du Club ATUGE Entrepreneurs en France, Nabil Aljane a indiqué, mardi, que «le Club entrepreneurs» a, notamment pour objectif d’aider et d’accompagner les jeunes de la diaspora tunisienne en France dans leur premiers pas pour lancer leurs propres entreprises et startups».

Il a déclaré, lors d’une rencontre-débat, tenue à la Maison de Tunisie, à Paris, sur le thème «comment créer sa startup en 48 heures», que «le Club mise sur des projets qui peuvent servir la Tunisie, dont la délocalisation d’une partie des startups parisiennes en Tunisie».

Et Aljane de préciser que «le projet Smart Tunisia s’inscrit dans ce cadre».

«Il a pour objectif d’attirer une partie des activités des startups parisiennes, notamment le développement, le testing, la réalisation en Tunisie», a-t-il ajouté.

Le responsable du développement à «THE FAMILY», accélérateur de startup à Paris et à Barcelone Côme Courteault, a présenté, à cette occasion, les différents outils pour créer une startup et les méthodes d’essai des idées.

Il recommande de présenter un produit simple, ayant une valeur ajoutée, qu’il faut simuler avant son exploitation.

Courteault a présenté des options pour accomplir cette tâche.

Il propose, entre autres, de créer un blog pour tester le produit auprès d’une communauté d’internautes, estimant que cette méthode permet d’avoir une idée sur les réactions des gens.

Il met l’accent, par ailleurs, sur l’importance d’accorder une attention aux images et aux vidéos lors de l’essai du produit pour marquer les esprits et mieux expliquer son utilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également