Economies émergentes : l’Europe centrale en tête de peloton

En termes de momentum, la croissance des économies d’Europe centrale surperforme assez nettement celle des autres économies émergentes. En niveau, elle dépasse même celle des économies d’Asie de taille et de structure économique comparables. Les ressorts sont principalement de nature endogène avec un marché du travail tendu, des salaires réels en accélération et une plus forte contribution du crédit domestique.

Note : le z-score correspond à l’écart par rapport à la valeur moyenne, en écart type : z=(x-μ)/σ avec x: observation, μ: moyenne, σ: écart-type. Sur l’axe des abscisses, x correspond à la dernière valeur connue de l’écart à la prévision pour chacun des indicateurs représentés sur le graphique, μ et σ correspondent, respectivement, à la moyenne et à l’écart-type des 24 dernières observations pour les données mensuelles et des 8 derniers trimestres pour les données trimestrielles. Sur l’axe des ordonnées, x correspond à la dernière valeur connue de l’indicateur, μ et σ correspondent, respectivement, à la moyenne et à l’écart-type de cet indicateur depuis 2000 (pour la Chine depuis 2011). Sources : Bloomberg, Markit, calculs BNP Paribas

Indicateurs à suivre
L’agenda est chargé comme en chaque début de mois, Le rapport Tankan au Japon, l’ISM aux US et les PMI de nombreux pays permettront d’affiner les estimations du 3e trimestre. Les points saillants de la semaine seront les chiffres du marché du travail américain (très importants en vue de la décision que prendra la Fed en décembre) et le compte-rendu de la réunion de la BCE.