Le Fondateur du Groupe Alibaba Group, Jack Ma, Fera un Don de 10 Millions de Dollars pour la Création du Prix des Entrepreneurs Africains

le fondateur et Président Exécutif du Groupe Alibaba, Jack Ma, a lancé le Prix « Netpreneur » de Jack Ma Foundation, un nouveau programme destiné à soutenir et financer les entrepreneurs africains qui œuvrent pour relever les défis les plus importants de l’Afrique. Le Prix a été annoncé lors de la conférence « Netpreneurs : The Rise of Africa’s Digital Lions » (« Netpreneurs : l’Essor des Lions Numériques de l’Afrique »).

Le Prix Netpreneur – nommé pour habiliter une nouvelle génération d’entrepreneurs, et pour se concentrer sur la croissance des petites entreprises, l’innovation populaire et les femmes fondatrices – accordera 10 millions de dollars à 100 entrepreneurs africains au cours des 10 prochaines années. À partir de 2019, Jack Ma Foundation organisera un pitch compétition annuelle, avec dix finalistes sélectionnés à travers le continent pour présenter leurs talents et leurs idées commerciales, et concourir pour gagner un prix d’un million de dollars. Les dix finalistes recevront une subvention de Jack Ma Foundation, ainsi qu’un pouvoir d’accès à la communauté des chefs d’entreprise africains de Netpreneur, pour tirer parti de l’expertise partagée, des meilleures pratiques et des ressources de la communauté.

Jack Ma a décidé de créer le prix après son premier voyage en Afrique en juillet 2017, lorsqu’il s’est inspiré du potentiel énergétique et entrepreneurial des jeunes qu’il a rencontrés. Comme la compétition va être ouverte aux entrepreneurs de tous les secteurs, M. Ma s’attend à ce qu’un bon nombre de candidats soient des fondateurs d’entreprises axées sur Internet, compte tenu de l’impact ouvert et inclusif que la technologie peut avoir sur les économies locales. Les candidats doivent être des ressortissants africains qui dirigent des organisations axées sur une mission. Les finalistes seront sélectionnés par une équipe de juges provenant de cinq régions représentant l’ensemble du continent. Les candidatures pour le premier pitch compétition seront ouvertes de janvier 2019 à avril 2019, et le pitch compétition des finalistes aura lieu et sera diffusée à travers l’Afrique au cours du second semestre 2019. Le programme sera offert à travers le continent par le biais du principal partenaire continental, Nailab, et d’autres partenaires régionaux.

Jack Ma a déclaré : «En tant qu’entrepreneur collègue, je comprends l’importance d’obtenir de l’aide pendant les premiers jours. Ce Prix démontre notre soutien offert à la prochaine génération de jeunes entrepreneurs en Afrique qui ouvrent la voie à un meilleur avenir et apportent des changements positifs dans leurs communautés. Je suis inspiré et encouragé par ces entrepreneurs qui, ensemble, contribueront à construire une économie durable et inclusive pour l’Afrique et pour le monde. »

La conférence « Netpreneurs : L’essor des Lions Numériques de l’Afrique » – organisée conjointement par Alibaba Business School, Jack Ma Foundation et la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) – a réuni plus de 800 entrepreneurs, décideurs politiques, universitaires, étudiants, banques et investisseurs en capital-risque pour relever les défis et les opportunités auxquels sont confrontés les entrepreneurs africains. À travers l’Afrique, les plateformes de commerce électronique, aux côtés des paiements, de la logistique, du tourisme et des partenaires de méga données, les partenaires contribuent à la croissance des économies nationales. L’événement a exploré les obstacles auxquels se confronte une nouvelle génération d’Afrique numérique ainsi que le rôle que jouent le secteur public, les investisseurs, les entrepreneurs et les organisations éducatives dans cette transformation.

Ban Ki-moon, Ancien Secrétaire Général des Nations Unies et Coprésident du Centre pour les Citoyens du Monde, a déclaré : « Fort du développement rapide de l’économie numérique mondiale et de la disponibilité de la technologie, le siècle prochain appartient à l’Afrique. Je suis ravi de rejoindre le conseil consultatif du Prix Netpreneur de l’Afrique. Grâce à ce prix, nous visons à aider les entrepreneurs africains à construire une Afrique plus inclusive et plus prospère et à mieux façonner les perspectives d’avenir du continent de manière spectaculaire. »

Le Prix Netpreneur est la deuxième initiative lancée par Jack Ma pour soutenir les entrepreneurs africains. L’année dernière, Alibaba Business School et la CNUCED ont annoncé l’Initiative de la bourse eFounders Fellowship, un programme destiné à former 1000 entrepreneurs des marchés émergents, dont 200 de provenance de l’Afrique. La bourse visait de créer une communauté de jeunes entrepreneurs engagés à créer des plateformes numériques pour construire des économies plus inclusives. Ce programme soutient les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies, à savoir, veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte dans l’économie numérique. À ce jour, 52 entrepreneurs africains ont participé à cette bourse de deux semaines au siège sociale d’Alibaba à Hangzhou, en Chine. Les participants s’engagent pendant deux ans à améliorer la société par le biais de leurs entreprises. Les diplômés des deux premières cohortes africaines ont rencontré Jack Ma et le Secrétaire Général de la CNUCED, le Dr Mukhisa Kituyi, à Johannesburg, le 8 août. Depuis la fin du programme, de nombreux diplômés ont réalisé d’important progrès dans leurs entreprises et sont devenus des catalyseurs de la transformation numérique dans leur pays d’origine, notamment en organisant des tours d’investissement et en lançant leurs propres programmes de formation.

« L’’essor de l’économie numérique est source de croissance et d’opportunités pour le monde en développement, mais il nous incombe de veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte. Le travail que font ensemble Jack Ma et la CNUCED contribuera à habiliter la nouvelle génération de jeunes chefs d’entreprise africains pour participer et mener cette croissance », a déclaré le Dr Mukhisa Kituyi.