Etats-Unis : fin de printemps en demi-teinte

  • Aux Etats-Unis, le tassement des prix du pétrole n’est pas forcément bienvenu
  • De fait, les enquêtes sont moins euphoriques

La reprise du secteur manufacturier s’est confirmée cette semaine aux Etats-Unis, avec un rebond de 1% de la production en avril. La tendance de fond demeure néanmoins plutôt sage (+2,7% en rythme annualisé sur trois mois), notamment au vu des données d’enquêtes (indice ISM à 57 en moyenne au premier trimestre). Celles-ci indiquent, en outre, des perspectives moins bien orientées. L’ISM a ainsi reculé de 2,4 points en avril ( à 54,8), une baisse tirée par les composantes « nouvelles commandes» et « emploi ». Cette détérioration est plus marquée encore dans la région de New York : l’indice de la Fed de New York (recalculé pour adopter les méthodes de calcul de l’ISM) a perdu 1,5 pt en mai pour repasser sous la barre des 50 pts.

La Fed de Philadelphie apporte des nouvelles plus encourageantes (stabilité au-dessus de 57 pts). La rechute du dollar devrait constituer un soutien d’autant mieux venu que la productivité du travail ralentit dans le secteur manufacturier, et que malgré la sagesse des salaires, les coûts unitaires du travail progressent rapidement. Quant à la faiblesse des prix du pétrole, l’histoire récente nous a enseigné de ne pas trop vite la la considérer comme un signal positif.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here