Fidèle à sa tradition le festival international de Carthage s’ouvre aux artistes tunisiens, et si, cette année les grandes divas de la chanson tunisienne ne figurent pas dans sa programmation, c’est que la 51ème édition a choisi de donner la chance à des expériences artistiques inédites et originales laissant libre cours à une vision autre de l’œuvre artistique, une œuvre plus accomplie, recherchée qui fait de la rencontre une manière de faire et de l’échange un savoir faire.
Parmi les rendez vous avec l’excellence le 28 juillet 2015 avec L’orchestre symphonique de Pau sous la direction de l’exceptionnel Fayçal Karoui. Une invitation initiée et soutenue par l’Institut Français de Tunisie.

Au programme, Shéhérazade de Rimski Korsakov, qui sera la pièce maitresse de ce concert classique, un concert qui s’ouvrira avec les Noces de Figaro de Mozart (5 minutes) et le Concerto pour violon Opus 35 de Tchaïkovski (35 minutes).
Shéhérazade de Rimski-Korsakov est un poème symphonique pour 65 musiciens d’après le conte des Mille et une nuits. Rimski Korsakov a choisi, pour ce chef d’œuvre 4 tableaux :
• I. La mer et le vaisseau de Simbad
• II. Le récit du prince Kalender
• III. Le jeune prince et la jeune princesse
• IV. Fête à Bagdad – La Mer – Le Vaisseau se brise sur un rocher surmonté d’un guerrier d’airain
« Pour Shéhérazade de Rimski Korsakov, nous avons eu l’idée d’associer à ce chef d’œuvre une récitante/chanteuse et notre choix s’est porté sur la cantatrice tunisienne Alia Sallemi. L’idée est que chaque tableau soit précédé d’une lecture ou d’un chant, issue des Mille et une nuits, déclamée en français et/ou en arabe pour créer l’atmosphère que la musique exprimera par la suite.
Un autre rendez vous à ne pas manquer 30 Juillet 2015 avec « Jasser Haj Youssefet Sira symphonic project
Sira Symphonic Project est une rencontre qui réunit la richesse du patrimoine arabe, le jazz, la musique classique européenne et les grandes cultures du monde (Iran, Brésil, Inde).

Sur scène, le brillant compositeur et violoniste tunisien Jasser Haj Youssef est accompagné des plus grands artistes : Mohammad Motamedi (la voix du chant iranien), la soprano Simone Kermes (la diva du chant baroque), le guitariste vietnamien Nguyên Lê, l’Orchestre à Cordes de Paris dirigé par Richard Fournier, le pianiste Gaël Cadoux(fondateur du groupe mythique Electro Deluxe) et d’autres artistes encore …
Les pièces vocales et instrumentales de Jasser Haj Youssef sont inclassables. Devenues une référence dans le monde musical, elles sont diffusées sur Mezzo, étudiées à Harvard University et seront jouées à la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre de Chambre de Paris en juin 2016.
Lors de sa participation aux dernières JMC 2015, la fresque musicale et chorégraphique « Tamayourth » de Tahar Guizani s’est distingué de part sa sensibilité et son propos artistique de haute facture, il donne rendez vous au public de Carthage 1er Août 2015.
«Tamyourth» ou « Quand la lune sera pleine », est un spectacle musical, écrit par Mouldi Hassine, composé et arrangé par Tahar Guizani, réalisé par Marouane Riahi, et interprété par la Troupe Arabesque.
Tamyourth est une histoire d’amour. Le héros est épris d’une jeune fille dont il aperçoit l’ombre une nuit de pleine lune. Les événements de cette histoire se déroulent hors espace et hors temps. Les sensations s’entremêlent dans un mouvement de va et vient, jusqu’à ce qu’il s’en rende compte que la jeune fille n’est que le fruit de son imagination.
Tahar Guizani professeur de musique, luthiste et compositeur tunisien. S’est spécialisé dans la musique de films et a produit de nombreuses œuvres musicales dramaturgiques notamment pour des feuilletons et des documentaires. Il a fondé la troupe «Arabesques» qui a accompagné de nombreux artistes tunisiens et Arabes. Son spectacle « Tamayourth » » est présenté lors de la 2ème session des Journées Musicales de Carthage JMC 2015 et a décroché le prix du public.

Le 13 Août, fête nationale de la femme, sera une soirée hautement féminine avec le spectacle « Foussayfoussah Arabia »d’Amina Srarfi.

Mené par la baguette de la première femme chef d’orchestre en Tunisie et dans le monde arabe, le spectacle FOUSSAYFOUSSAH ARABIA réunira essentiellement des musiciennes solistes qui ont brillé sous les cieux du monde. Avec la participation de : La tunisienne Yasmine Azaiez (violon), la turque Filiz Ilkay Balta (biniou), la mauritanienne Mouna Dendeny (kora), la marocaine Khaoula Benziane (Alto), l’arménienne Hasmik Leyloyan (kanoun), la japonaise Fumiye Hirara (koto), l’algérienne Lila Borsali (koueitra), la palestinienne Sanaa Moussa (chant).
Amina Srarfi offre une rencontre aux couleurs internationales avec une panoplie de mélodies du répertoire classique et moderne du XXe siècle, du Khalij au Maghreb et de l’Orient à l’Occident. Au programme également figurent des pièces instrumentales écrites pour son propre orchestre El’Azifet qui d’ailleurs assurera le spectacle.
Foussayfoussah Arabia est un voyage au cœur de la culture arabe, une culture riche par ses poèmes, ses rythmes et ses mélodies

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here