lundi, mars 1, 2021

Fed – Eric Rosengren: L’inflation n’atteindra probablement pas l’objectif de la Fed en 2022

Dans la même catégorie

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse...

USA: Rebond des dépenses de consommation en janvier

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont fortement rebondi en janvier, grâce à des aides financières accordées...

USA: Net recul des inscriptions hebdomadaires au chômage à 730.000

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué plus fortement qu'attendu aux Etats-Unis la semaine dernière, à 730.000 contre 841.000...

Merck annonce le rachat de Pandion Therapeutics pour 1,85 milliard de dollars

Merck a annoncé jeudi son intention d'acheter la société pharmaceutique Pandion Therapeutics pour environ 1,85 milliard de dollars (1,51...

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

L’inflation ne devrait pas atteindre l’objectif moyen de 2% visée par la Réserve fédérale au moins jusqu’à fin 2022, a déclaré mercredi Eric Rosengren, le président de la Fed de Boston, la Fed ne s’inquiétant guère d’une remontée rapide des prix liée à une diminution de la virulence de la pandémie.

Dans les prochains mois, « nous allons assister à une certaine reprise de l’inflation », a déclaré Eric Rosengren lors d’un symposium en ligne organisé par l’Université du New Hampshire.

« Les prix alimentaires et de l’énergie pourraient augmenter car certains secteurs de l’économie sont confrontés à des pénuries. Mais ce que nous voulons vraiment pour l’inflation, c’est que son taux se maintienne à un niveau soutenu de 2%. Je ne pense pas que nous verrons cela cette année. Je serais surpris que nous le voyions avant la fin de l’année prochaine », a-t-il ajouté.

Les commentaires d’Eric Rosengren confirment la volonté de la Fed de maintenir des conditions financières accommodantes jusqu’à ce que le marché de l’emploi américain s’améliore et que l’inflation annuelle atteigne l’objectif visé.

En attendant, avec la perspective d’une relance budgétaire massive aux Etats-Unis sous l’administration Biden, les investisseurs restent préoccupés par un éventuel retour de l’inflation et cela se manifeste avec le niveau élevé des rendements des emprunts d’Etat, celui du dix ans américain ayant atteint mercredi son plus haut niveau en un an, à 1,333%.

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également