Fidor et IFC concluent un partenariat pour accélérer l’inclusion financière digitale dans les marchés en développement

Fidor, fournisseur de services bancaires numériques innovants, a signé aujourd’hui un protocole d’accord avec IFC (International Finance Corporation), membre du Groupe de la Banque mondiale, pour identifier les opportunités d’expansion des services bancaires numériques en Afrique et en Amérique latine en vue de stimuler l’inclusion financière.

À l’échelle mondiale, près de 2 milliards d’adultes en âge de travailler n’utilisent pas les services financiers officiels. Leur donner accès à la finance procure la première brique de construction pour bâtir une vie meilleure. L’accès aux services financiers facilite la vie de tous les jours et aide les familles et les entreprises à tout planifier, les objectifs à long terme ou les situations d’urgences imprévues. En tant que titulaires de compte, les particuliers sont plus susceptibles d’utiliser d’autres services financiers comme le crédit et l’assurance, de développer des entreprises, d’investir dans l’éducation ou la santé, de gérer les risques et de surmonter les chocs financiers.

Dans le cadre de l’accord, IFC et Fidor s’efforceront d’accroître l’inclusion financière en sélectionnant des institutions financières et des partenaires pour introduire ou développer des coentreprises bancaires digitales. Fidor proposera sa plate-forme technologique propriétaire – le Fidor Operating System (fOS) – pour que l’API bancaire fournisse des services financiers rentables. De plus, Fidor partagera son expérience en matière de gestion d’une banque digitale et de démarrage à partir de zéro.

Fidor opère en co-innovant avec des institutions souhaitant lancer des banques digitales, en partageant à la fois son expertise bancaire et sa technologie de pointe. Pour cela, Fidor propose des solutions bancaires en marque blanche, dans les domaines de la technologie, la conformité, la gestion des risques, la stratégie de marché et le service client. Les technologies numériques sont essentielles pour permettre à IFC et au Groupe de la Banque mondiale d’atteindre leur objectif d’accès au financement universel – permettant à 1 milliard de personnes supplémentaires d’accéder à un compte transactionnel d’ici 2020.

Conformément à ce protocole d’accord, Fidor travaillera avec l’IFC pour introduire des innovations similaires en Afrique et en Amérique latine afin de combler le fossé en matière d’inclusion financière. Ce protocole d’accord bénéficie de l’expertise de Fidor et d’IFC, du portefeuille de placements existant, de la franchise, des relations avec le marché et les co-investisseurs ainsi que d’autres influences importantes avec les parties prenantes dans ces marchés émergents.

Matthias Kröner, fondateur et CEO de Fidor, déclare : “Le business model de Fidor est profondément ancré dans la fourniture de services bancaires équitables, avec la meilleure efficacité, conformément aux agendas d’inclusion financière. Accéder à des services financiers peut améliorer la vie quotidienne de personnes dans les marchés émergents. Cependant, les avantages de l’inclusion financière ne se limitent pas aux individus et peuvent contribuer au développement économique et social des pays émergents, tout en jouant un rôle important dans l’autonomie des personnes et des pays.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here