SG : L’année 2017 marque une nouvelle étape importante et positive dans la transformation du Groupe

Le Conseil d’administration de Société Générale, réuni le 7 février 2018 sous la présidence de Lorenzo Bini Smaghi, a examiné les résultats du quatrième trimestre et arrêté le résultat de l’année 2017.

Le Groupe Société Générale dégage un résultat net part du Groupe comptable de 2 806 millions d’euros sur 2017 contre 3 874 millions d’euros sur 2016. Sur le quatrième trimestre 2017, le résultat net part du Groupe comptable est de 69 millions d’euros contre 390 millions d’euros au quatrième trimestre 2016.

Sur le quatrième trimestre 2017, ce résultat est affecté par plusieurs éléments exceptionnels : la charge liée à l’accélération de l’adaptation des réseaux de la Banque de détail en France, les effets des réformes fiscales en France et aux Etats-Unis, une proposition de rectification suite au contrôle fiscal de l’administration française, l’amende « Image Chèque » et une dotation complémentaire à la provision pour litiges.

Corrigé de l’impact de ces éléments exceptionnels, des éléments non économiques et de la linéarisation sur l’année de la charge d’IFRIC 21 enregistrée au premier trimestre 2017, le résultat net part du Groupe sous-jacent s’élève à 877 millions d’euros au quatrième trimestre 2017 (1 156 millions d’euros au quatrième trimestre 2016). Sur 2017, le résultat net part du Groupe sous-jacent atteint 4 491 millions d’euros (4 145 millions d’euros en 2016), en progression de 8,4%. Le ROE sous-jacent s’établit à 8,3% sur 2017 contre 7,9% sur 2016. Le ROTE sous-jacent s’établit à 9,6% sur 2017 contre 9,3% sur 2016.

Le produit net bancaire comptable s’élève à 6 323 millions d’euros au quatrième trimestre 2017 (6 129 millions d’euros au quatrième trimestre 2016) et à 23 954 millions d’euros sur l’année 2017 (25 298 millions d’euros sur 2016). Le produit net bancaire sous-jacent s’élève à 6 228 millions d’euros au quatrième trimestre 2017 (en hausse de 0,8% par rapport au quatrième trimestre 2016) et à 25 062 millions d’euros sur 2017 (en augmentation de +0,5% par rapport à 2016).

Au quatrième trimestre 2017, les revenus de la Banque de détail en France s’inscrivent en légère baisse dans un contexte de taux d’intérêt bas, les revenus de la Banque de détail et Services Financiers Internationaux continuent de croître, portés par une très bonne dynamique commerciale tandis que les revenus de la Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs sont résilients dans un contexte de marché atone et toujours marqué par des niveaux de volatilité historiquement faibles.

Les frais de gestion sont en hausse au quatrième trimestre 2017 (+14,2%) à -5 024 millions d’euros (-4 398 millions d’euros au quatrième trimestre 2016). Sur l’année 2017, les frais généraux s’élèvent à -17 838 millions d’euros contre -16 817 millions d’euros sur l’année 2016. Retraités des éléments exceptionnels et de l’effet de la linéarisation d’IFRIC 21, les frais généraux sous-jacents sont en progression de 3,1% au quatrième trimestre 2017 et de +1,5% sur 2017. Le Groupe a continué d’investir dans la transformation digitale et la croissance de ses métiers tout en maintenant un contrôle strict des coûts.

La baisse de la charge nette du risque (hors variation de la provision pour litiges) observée sur les précédents trimestres se poursuit dans un contexte d’amélioration du profil de risque du Groupe. Elle s’établit à un niveau de -269 millions d’euros au quatrième trimestre 2017, en amélioration par rapport au quatrième trimestre 2016 (-336 millions d’euros). Sur l’année 2017 la charge nette du risque (hors variation de la provision pour litiges) s’établit à -949 millions d’euros, en très nette baisse par rapport à 2016 (-1 741 millions d’euros). La provision pour litiges fait l’objet d’une dotation complémentaire de -200 millions d’euros sur le quatrième trimestre et s’élève désormais à 2,32 milliards d’euros.

Le ratio Common Equity Tier 1 (CET1 non phasé) s’établit à 11,4% au 31 décembre 2017 (11,5% au 31 décembre 2016) et le bénéfice net par action, hors éléments non économiques, atteint 2,98 euros à fin décembre 2017 (4,55 euros à fin décembre 2016).

« L’année 2017 marque une nouvelle étape importante et positive dans la transformation du Groupe : poursuite de l’adaptation du business model, renforcement des capacités d’innovation des métiers, définition du nouveau plan stratégique « Transform to Grow », mise en place d’une nouvelle organisation plus agile. Au delà des impacts d’un certain nombre d’éléments exceptionnels, les résultats financiers de 2017 traduisent la bonne dynamique commerciale de tous nos métiers, la gestion disciplinée de nos coûts et de nos risques et l’amélioration de notre rentabilité sous-jacente.

Nous abordons l’année 2018 avec confiance, nourris par l’ambition de saisir les opportunités de croissance de nos activités, dans un environnement économique et financier qui s’annonce progressivement plus favorable. Nous allons nous concentrer sur l’exécution disciplinée de la première année de notre nouveau plan stratégique. Forts d’expertises reconnues au niveau mondial, de l’engagement exceptionnel de nos équipes et d’un bilan solide, nous nous projetons résolument comme partenaire de confiance de nos clients, profondément engagés dans les transformations positives de nos sociétés et économies. »

Frédéric Oudéa – Directeur général

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here