samedi, octobre 31, 2020

La Chine envisage un objectif de croissance moins élevé pour 2021-2025

Dans la même catégorie

Chine: L’activité industrielle progresse légèrement en octobre

L’activité industrielle chinoise a augmenté à un rythme légèrement plus lent en octobre, mais a été supérieure aux attentes...

Wall Street : la bourse de New York a fini dans le rouge, la tech déçoit, le coronavirus inquiète

Wall Street a fini dans le rouge vendredi en raison des annonces jugées décevantes des géants de la technologie...

USA: Les dépenses des ménages augmentent plus que prévu en septembre

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont augmenté plus que prévu en septembre mais elles pourraient ralentir...

La Bourse de New York reste fragilisée par un flot d’incertitudes

La Bourse de New York hésite jeudi dans les premiers échanges au lendemain de sa pire séance depuis juin,...

l’économie américaine renoue avec une croissance record au troisième trimestre

L’économie des Etats-Unis a renoué avec la croissance au troisième trimestre, à un rythme inégalé après la violente contraction...

La Chine devrait abaisser son objectif de croissance pour les cinq prochaines années par rapport à celui de 2016-2020 en raison d’importants obstacles liés notamment à la guerre commerciale avec les Etats-Unis, a appris Reuters de plusieurs sources.

Le président Xi Jinping et d’autres dirigeants devraient discuter et approuver le nouveau plan de développement économique et social de la Chine pour la période 2021-2025 lors d’une réunion du Parti communiste prévue en octobre, ont précisé les sources.

L’agence de presse Chine nouvelle évoque la date du 26-29 octobre.

A l’issue d’un débat interne visant à éventuellement opter pour davantage de souplesse en matière économique, les décideurs chinois ont estimé que la poursuite d’un objectif quinquennal restait nécessaire pour la deuxième économie mondiale.

“Il y aura un objectif économique. Où se situe la trajectoire du développement s’il n’y a pas un tel ancrage?”, a déclaré une source concernée par le débat.

Les économistes et les groupes de réflexion ont proposé un objectif de croissance annuelle du produit intérieur brut (PIB) d’environ 5% en moyenne, dans une fourchette de 5% à 5,5% et de 5% à 6%, selon les sources.

La Chine vise une croissance annuelle moyenne de plus de 6,5% pour le 13e plan quinquennal qui s’achève cette année.

Le bureau d’information du Conseil d’Etat chinois n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaires.

Certains conseillers du gouvernement estiment que la Chine devrait mettre fin aux objectifs officiels de croissance afin d’encourager des investissements davantage productifs et ne plus dépendre des mesures de relance alimentées par la dette.

En mai, la Chine s’est abstenue pour la première fois en 18 ans de fixer un objectif de croissance annuelle en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. Certains économistes suspectent cependant le gouvernement d’avoir maintenu un objectif implicite d’environ 3%.

Le nouveau plan quinquennal devrait être dévoilé début 2021 à l’ouverture de la session annuelle de l’Assemblée nationale populaire (ANP), le Parlement chinois. L’objectif de croissance pour l’année 2021 en elle-même devrait être fixé par les principaux dirigeants lors d’une conférence économique annuelle en décembre.

“Nous nous attendons à ce que le gouvernement ne fixe pas d’objectif de croissance explicite ou fixe un objectif de croissance plus bas et plus souple (par exemple autour de 5%)” pour 2021-2025, écrivent dans une note les analystes d’UBS.

La Chine fait face à de nombreux obstacles pour maintenir son rythme de croissance dans un contexte de tensions accrues avec les Etats-Unis sur le commerce, les nouvelles technologies et d’autres domaines.

“Le 14e plan quinquennal sera un moment critique pour la Chine face au conflit avec les Etats-Unis et dans la perspective de décisions stratégiques”, souligne dans un rapport le Centre de recherche de développement (DRC) qui conseille le gouvernement.

Les analystes s’attendent à ce que le PIB de la Chine augmente de 2% à 3% en 2020, le rythme le plus faible depuis 1976. Ils estiment en outre, que malgré un possible rebond de plus 7% en 2021, la tendance à long terme pointe vers une croissance plus lente liée au vieillissement de la population et à la maturité de l’économie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Chine: L’activité industrielle progresse légèrement en octobre

L’activité industrielle chinoise a augmenté à un rythme légèrement plus lent en octobre, mais a été supérieure aux attentes...

Wall Street : la bourse de New York a fini dans le rouge, la tech déçoit, le coronavirus inquiète

Wall Street a fini dans le rouge vendredi en raison des annonces jugées décevantes des géants de la technologie auxquelles s’ajoutent un nombre record...

USA: Les dépenses des ménages augmentent plus que prévu en septembre

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont augmenté plus que prévu en septembre mais elles pourraient ralentir au quatrième trimestre en raison...

L’Europe boursière résiste malgré le recul de Wall Street

Les principales Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi une séance hésitante, entre la hausse des valeurs du secteur de l’énergie et des...

France: La dette publique va atteindre près de 120% du PIB

Les nouvelles dépenses engagées par le gouvernement pour soutenir les entreprises et les commerces touchés par le confinement en vigueur depuis vendredi en France...

Dans la même catégorie