L’AFD accorde 510M euros à l’Etat du Sénégal pour le financement du projet d’appui à la gouvernance des institutions publiques nationales et locales (PAGIS)

Initié en 2014 par l’Etat français, ce projet vise à répondre aux défis lancés par le processus de décentralisation mis en œuvre par le Gouvernement sénégalais

En présence de son Excellence Monsieur Christophe BIGOT, Ambassadeur de France au Sénégal et de Monsieur Alioune SARR, Ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits Locaux et des PME ; Madame Laurence HART, Directrice de l’Agence Française de Développement (AFD) au Sénégal, et Monsieur Amadou BA, Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan signent ce jeudi 26 janvier 2017, une convention de subvention d’un montant de 334 millions de FCFA (510 000 euros) pour le projet d’appui à la gouvernance des institutions publiques nationales et locales (PAGIS).

Initié en 2014 par l’Etat français, ce projet vise à répondre aux défis lancés par le processus de décentralisation mis en œuvre par le Gouvernement sénégalais. Depuis début 2016, la compétence de coopération bilatérale en matière de gouvernance a été transférée par l’Etat français à l’AFD. C’est donc dans le cadre de ce nouveau mandat que l’AFD reprend la gestion du PAGIS, donnant lieu à la signature d’une nouvelle convention entre le Gouvernement de la République du Sénégal et l’AFD.

Le PAGIS se concentre sur trois villes pilotes (Mbour, Nguéniène et Thiadiaye) et financera :

  • L’appui à l’administration des impôts et des domaines dans ses activités de mobilisation des ressources locales (notamment par le biais d’une aide à la mise en place des commissions de fiscalité locale dans chaque ville pilote),
  • L’adoption d’un plan d’action de recouvrement soutenu par un plan de communication visant à sensibiliser les populations aux finalités de la fiscalité locale, et
  • L’élaboration d’une offre de formation adaptée aux métiers des collectivités locales.

Cette signature marque donc le transfert effectif du secteur de la gouvernance (hors sécurité) à l’AFD. L’élargissement du mandat de l’AFD s’exercera dans la continuité des actions jusqu’ici menées par l’ambassade de France au Sénégal.