vendredi, mars 5, 2021

Le Groupe Accor anticipe une perte nette supérieure à un milliard d’euros en 2020

Dans la même catégorie

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

La pandémie de Covid-19 rend l’exercice de prévision économique particulièrement difficile, et ce, pour deux raisons au moins

Tout d’abord, la qualité des prévisions – soit l’erreur de prévision observée – dépend très fortement des hypothèses relatives...

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse...

USA: Rebond des dépenses de consommation en janvier

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont fortement rebondi en janvier, grâce à des aides financières accordées...

USA: Net recul des inscriptions hebdomadaires au chômage à 730.000

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué plus fortement qu'attendu aux Etats-Unis la semaine dernière, à 730.000 contre 841.000...

Le groupe Accor anticipe une perte nette supérieure à un milliard d’euros en 2020 et un recul de son chiffre d’affaires de plus de 70%, déclare son PDG, Sébastien Bazin, dans une interview accordée au quotidien Le Monde.

“Nous aurons sûrement un résultat net négatif de plus d’un milliard d’euros. On va perdre plus de 70% de notre chiffre d’affaires 2019 et on présentera un Ebitda (excédent brut d’exploitation) négatif cette année”, dit-il.

Mais Sébastien Bazin ajoute n’avoir “aucun doute sur notre capacité à rebondir avec un Ebitda positif l’an prochain, à condition qu’il n’y ait pas de troisième vague et que les frontières rouvrent avant la fin du premier trimestre”.

Sur la gestion de la crise épidémique par l’exécutif, il estime qu’”il faut sortir de la dictature du risque sanitaire”.

“Que le gouvernement arrête d’être dans la peur, la tête dans les chiffres, et accepte un caractère de risque plus élevé pour que l’économie reparte”, ajoute-t-il.

Articles récents

Volkswagen: grande autonomie, recharge extrêmement rapide et production révolutionnaire – la berline sera lancée en 2026

Volkswagen offre un premier aperçu du projet Trinity : cette berline à propulsion électrique sera produite à Wolfsburg à...

A lire également