Mathias Cormann: La réforme de l’impôt sur les sociétés ne profitera pas avant tout aux USA

L’accord trouvé au sein du G7 sur un taux minimal d’impôt sur les sociétés ne profitera pas de manière injuste aux Etats-Unis, a déclaré lundi le secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

« Je ne serais pas d’accord avec votre description selon laquelle cela profite particulièrement aux Etats-Unis », a dit Mathias Cormann à la BBC.

« Je crois que vous constaterez qu’il y a un certain nombre de très grandes entreprises multinationales américaines qui finiront par payer davantage d’impôts dans des pays à travers le monde, ce qui n’est peut-être pas le cas pour le moment », a-t-il ajouté.

Mathias Cormann a dit s’attendre à ce qu’Amazon figure parmi les entreprises concernées par cette réforme de la fiscalité internationale, pour laquelle l’OCDE a joué un rôle moteur.

Les ministres des Finances du G7 se sont mis d’accord samedi pour défendre l’instauration d’un taux mondial plancher d’au moins 15% pour l’imposition des sociétés, et le principe du paiement de l’impôt dans les pays où les entreprises vendent leurs biens et leurs services.

Articles récents

A lire également