lundi, septembre 21, 2020

Opep: prolongation de la réduction de production et adoption d’une charte de coopération

Dans la même catégorie

La Bourse de New York clôture en baisse, 3e semaine de repli pour le Nasdaq et le S&P 500

Entre prises de bénéfices et remontée des inquiétudes relatives à la pandémie de coronavirus, la Bourse de New York...

Trois femmes en lice sur cinq candidats pour diriger l’OMC

Trois femmes, dont deux africaines, ont atteint le deuxième tour du processus de sélection visant à choisir le prochain...

Eurostat: la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l’Union européenne au cours des sept premiers mois de cette année

La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Union européenne au cours des sept premiers mois de 2020,...

USA: La croissance des ventes au détail ralentit en août

Le rebond des ventes au détail aux Etats-Unis a encore perdu de l'élan en août avec une croissance inférieure...

Banque mondiale : la pandémie pourrait annuler les progrès obtenus sur le front du capital humain au cours des dix dernières années

La pandémie de COVID-19 menace de réduire à néant les progrès durement obtenus au cours de la dernière décennie...

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont décidé mardi à Vienne d’étendre leur accord de réduction de la production pour une durée de 9 mois à partir du 1er juillet tout en adoptant une charte de coopération, selon le communiqué final de la 6ème réunion ministérielle Opep et non-Opep.

« Les participants à cette réunion ont axé leurs délibérations sur l’évolution récente du marché pétrolier et les perspectives immédiates.

Compte tenu des grandes incertitudes sous-jacentes et de ses implications potentielles sur le marché pétrolier mondial, la 6ème réunion ministérielle des pays de l’Opep et des pays non membres de l’Opep a décidé d’étendre la décision prise en matière d’ajustements volontaires de la production lors de la 5ème réunion des ministres des organisations de l’Opep et des pays non membres de l’Opep du 7 décembre 2018, pour une période supplémentaire de neuf mois, du 1er juillet 2019 au 31 mars 2020″, a précisé la même source.

L’Opep avait convenu, en décembre 2018, avec dix pays producteurs non-Opep, la Russie à leur tête, d’une baisse conjointe de leur production de 1,2 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2019, pour une période de six mois, avec une réduction de 800.000 barils/jour par l’Opep et de 400.000 barils/jour par ces pays producteurs non-Opep.

Lors de cette réunion, il a été réaffirmé « l’engagement continu » des pays producteurs participants dans la « Déclaration de coopération » en faveur d’un marché stable, de l’intérêt mutuel des pays producteurs, d’un approvisionnement efficace, économique et sûr des consommateurs et d’un rendement équitable du capital investi, et notant l’amélioration générale des conditions du marché et de la confiance des investisseurs, ainsi que le retour de la confiance et des investissements dans l’industrie pétrolière.

Cette réunion tenue sous la coprésidence du président de l’Opep, le ministre du Pétrole du Venezuela et le ministre de l’énergie de la Russie, Alexander Novak, a rappelé les droits des peuples et des nations à la souveraineté permanente sur leurs richesses et ressources naturelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d’Algérie

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a annoncé, dimanche à Alger, la nomination de M. Rosthom Fadhli,...

Arab Tunisian Bank- Un résultat net quasiment inchangé à 5,1 MDT au 30 juin 2020

Les états financiers semestriels de l'Arab Tunisian Bank arrêtés au 30 Juin 2020 font ressortir une hausse de 16,64% de ses produits d'exploitation bancaires...

Tarek Cherif: «Le projet de loi relatif à l’intégration de l’économie parallèle ne comporte pas de mesures concrètes pour dynamiser l’économie»

Le projet de loi relatif à l'intégration de l'économie parallèle et à la lutte contre l'évasion fiscale, ne comporte pas de mesures concrètes, visant...

MAC SA : « 2020, l’année de tous les défis pour les banques tunisiennes » et l’adoption des normes IFRS en 2021

L'intermédiaire en Bourse MAC S.A vient de publier une note sur les banques tunisiennes intitulée « 2020, l’année de tous les défis pour les...

OCDE: Le PIB mondial devrait diminuer de 4,5% en 2020, avant de se redresser pour augmenter de 5 % en 2021

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vient de publier son rapport portant sur « les perspectives économique : Coronavirus, vivre dans l’incertitude...

Dans la même catégorie