samedi, septembre 19, 2020

Société Générale poursuit sa dynamique de croissance durable en Afrique

Lancement de « Grow with Africa », programme de croissance au service des transformations positives du continent

Dans la même catégorie

La Bourse de New York clôture en baisse, 3e semaine de repli pour le Nasdaq et le S&P 500

Entre prises de bénéfices et remontée des inquiétudes relatives à la pandémie de coronavirus, la Bourse de New York...

Trois femmes en lice sur cinq candidats pour diriger l’OMC

Trois femmes, dont deux africaines, ont atteint le deuxième tour du processus de sélection visant à choisir le prochain...

Eurostat: la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l’Union européenne au cours des sept premiers mois de cette année

La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Union européenne au cours des sept premiers mois de 2020,...

USA: La croissance des ventes au détail ralentit en août

Le rebond des ventes au détail aux Etats-Unis a encore perdu de l'élan en août avec une croissance inférieure...

Banque mondiale : la pandémie pourrait annuler les progrès obtenus sur le front du capital humain au cours des dix dernières années

La pandémie de COVID-19 menace de réduire à néant les progrès durement obtenus au cours de la dernière décennie...

Lancement de « Grow with Africa », programme de croissance au service des transformations positives du continent

Un territoire de croissance rentable pour le groupe ; Une nouvelle organisation favorisant un haut niveau d’efficacite operationnelle ; Lancement de « Grow with Africa », programme de croissance au service des transformations positives du continent.

A l’occasion d’un voyage de presse organisé à Dakar, le groupe Société Générale a confirmé la dynamique de croissance de ses activités sur le continent Africain en ligne avec son plan stratégique « Transform to Grow ». Dans le cadre du lancement de son programme « Grow With Africa », la banque a également annoncé plusieurs initiatives en partenariat avec des clients et institutions internationales, régionales et locales, pour répondre aux besoins de développement durable en Afrique.

Un dispositif porteur de croissance

Opérant dans 19 pays africains*, Société Générale présente un positionnement unique sur la région qui lui permet d’offrir à ses clients des expertises et le savoir-faire d’une banque internationale recherchés et la proximité d’un réseau de banques locales. Ancré dans les territoires africains depuis plus de 100 ans, le Groupe accompagne les économies locales avec plus de 11 500 collaborateurs qui servent 4,1 millions de clients dont 150 000 entreprises.

Comme annoncé dans son plan stratégique, le groupe vise pour ses activités africaines un taux de croissance moyen des revenus de 8% par an et une rentabilité supérieure à 15% d’ici 2020.

Les activités de la Business Unit Afrique, Bassin méditerranéen et Outremer ont enregistré en 2017 un chiffre d’affaire de 1,52 milliard d’euros en augmentation de plus de 11%. Cette dynamique s’est poursuivie sur les 9 premiers mois de 2018 alors que la banque continue de déployer sur le continent une stratégie fondée sur ses forces afin de capter la croissance locale.

  • La clientèle entreprise représente plus de 60% du PNB et des encours de crédits. La banque accompagne la sophistication de cette clientèle notamment via des plates-formes régionales d’expertises ayant fait leurs preuves dans des économies plus matures – comme les financements structurés ou les solutions de couverture de change. Société Générale a également décidé d’augmenter de 60% ses encours de crédit aux PME africaines dans les 5 prochaines années (+4 milliards d’euros).
  • Pour la clientèle des particuliers, Société Générale cherche à consolider ses positions de leader dans de nombreux pays (Côte d’Ivoire, Cameroun, Sénégal, Guinée, etc.) notamment en tirant les bénéfices de son positionnement haut de gamme tout en restant concentré sur l’amélioration de la satisfaction client. La banque poursuit également sa stratégie d’innovation avec le déploiement de YUP. Cette solution de portefeuille électronique lancé en août 2017 compte à ce jour plus de 300 000 portefeuilles ouverts et près de 4500 agents. YUP qui enregistre près de 1500 nouveaux clients par jour a pour objectif d’atteindre 1 million de clients et 8000 agents d’ici 2020.
    Pour délivrer cette feuille de route, Société Générale adapte son organisation sur le continent.

Quatre directions régionales pour l’Afrique ont été créés à Abidjan, Douala, Alger et Casablanca ainsi qu’une direction de l’organisation et des systèmes d’information à Casablanca. Cela permet notamment de mutualiser les expertises, d’homogénéiser les process, de faire converger les offres vers des standards de haut niveau et de gagner en efficacité.

La banque souhaite également systématiser les démarches d’innovation grâce à ses Labs d’innovation à Dakar, Tunis et Casablanca au sein desquels sont développés de nouveaux usages bancaires et non bancaires avec des start-ups et des clients.

Enfin, le Groupe a engagé un renforcement de ses équipes en Afrique : un fort renouvellement managérial a permis la promotion sur les postes de top management de collaborateurs issus du continent mieux connectés aux économies locales et aux nouveaux usages qui se développent sur le continent. De nombreuses initiatives sur les sujets de formation, d’équité comme le partenariat avec « Women in Africa » ou encore fondées sur l’intelligence collaborative participent également à la stratégie de croissance inclusive.

Une accélération des initiatives business au service du développement durable du continent africain

Convaincu que le développement de l’Afrique est l’un des défis collectifs auquel Société Générale peut contribuer, la banque a pris la décision de mettre ses expertises et sa dynamique d’innovation au service des transformation positives du continent. Avec le lancement du programme « Grow With Africa » pensé en collaboration avec de nombreux partenaires internationaux et locaux, Société Générale a identifié 4 axes de développement :

1.L’accompagnement multi-dimensionnel des PME africaines
Afin d’accompagner les PME qui sont au cœur des économies africaines, Société Générale va créer des « Maisons de la PME » dans chacune de ses filiales, réunissant dans un même lieu des organisations** qui œuvrent ensemble au développement des entreprises. Cela ira de pair avec l’augmentation significative des encours de crédit aux PME africaines prévue par la banque, qui déploiera par ailleurs de nouveaux modes de financement.

2.Le financement des infrastructures
Le financement des infrastructures est l’un des facteurs clef du développement de l’Afrique notamment dans les domaines de l’énergie, du transport, de la gestion des eaux et des déchets, ou encore du développement de villes durables. Société Générale est fortement impliqué dans le financement des infrastructures en Afrique et entend y accroître encore sa contribution. Il est ainsi prévu de doubler les effectifs de la banque en Afrique dédiés aux financements structurés d’ici fin 2019, et de faire croître de 20% sur 3 ans les engagements financiers liés aux financements structurés en Afrique.

3.Le développement de solutions de financements innovantes
Société Générale s’engage à renforcer son accompagnement des filières agricoles en s’adressant à toutes les parties prenantes du secteur, y compris les agriculteurs, les coopératives ou les PME. A ce titre, Société Générale s’engage à donner accès à une palette de services bancaires et non bancaires (santé, éducation, conseil) à un million d’agriculteurs d’ici cinq ans, grâce à sa plateforme YUP.

La banque s’engage également à accompagner l’inclusion énergétique, en favorisant des sources de production renouvelables dans des zones non raccordées aux réseaux électriques ou en accompagnant le raccordement des foyers installés à proximité de réseaux déjà établis.

4. Favoriser le développement des populations par l’inclusion financière
Société Générale est depuis de nombreuses décennies un acteur majeur des économies locales, avec la vocation de participer à l’inclusion financière des populations. La banque va continuer dans cette direction en continuant à déployer YUP qui propose des produits de quasi-banque simples et accessibles à une large population aujourd’hui très majoritairement non bancarisée. Le groupe, qui est actif dans le domaine de la microfinance depuis plus de 10 ans s’engage également à doubler ses encours auprès des institutions de microfinance d’ici 2022.

Frédéric Oudéa, Directeur Général du Groupe Société Générale, a commenté : « Notre présence historique sur le continent fait de Société Générale un acteur panafricain incontournable et pertinent pour fédérer autour d’un défi : contribuer de façon responsable et durable à la croissance africaine. Cette ambition fait partie intégrante de notre plan stratégique. C’est la raison pour laquelle nous lançons « Grow With Africa », une initiative incluant toutes les parties prenantes désireuses de répondre aux conditions spécifiques dans lesquelles se construit le développement durable du continent africain, et convaincues que les destins des continents européens et africains sont liés plus que jamais. »

La volonté du groupe de contribuer au développement durable de l’Afrique est également relayée par l’action de la Fondation d’entreprise Société Générale pour la solidarité. Près de 100 projets en faveur de l’insertion professionnelle ont déjà été soutenus par la fondation dans 14 pays africains et son budget consacré à des projets en Afrique sera considérablement augmenté dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

GAT ASSURANCES plébiscite ses 100 meilleurs conducteurs, par l’octroi à chacun d’une carte carburant AGIL d’une valeur de 500 DT

Toujours innovante et socialement responsable par ses actions en faveur de la Prévention Routière, GAT ASSURANCES, partenaire officielle de...

Les principales Bourses européennes dans le rouge pour finir la semaine, les banques et les transports pèsent

Les principales Bourses européennes ont terminé la séance de vendredi dans le rouge, pénalisées notamment par les banques et le secteur des transports et...

La Bourse de Tunis clôture la semaine du 14 Septembre en territoire négatif

Le Tunindex recule de 0,26% pour finir à 6 881,57 points. Le Tunindex 20 perd 0,40% à 2 996,74 points, Le volume drainé courant...

La Bourse de New York clôture en baisse, 3e semaine de repli pour le Nasdaq et le S&P 500

Entre prises de bénéfices et remontée des inquiétudes relatives à la pandémie de coronavirus, la Bourse de New York a fini dans le rouge...

Caixabank crée la plus grande banque d’Espagne en rachetant Bankia

Caixabank a annoncé vendredi l’acquisition de Bankia, contrôlée par l’Etat espagnol depuis son sauvetage en 2012, pour 4,3 milliards d’euros dans le cadre d’une...

Dans la même catégorie