lundi, janvier 18, 2021

USA: Accord au Congrès sur un plan de relance de 900 milliards de dollars, votes lundi

Dans la même catégorie

USA: La production manufacturière américaine accélère en décembre

La production manufacturière américaine a progressé plus vite que prévu en décembre, bien que des perturbations de la chaîne...

Wall Street: La Bourse de New York ouvre en baisse, les banques pèsent

La Bourse de New York recule en début de séance vendredi après la présentation du projet de relance de...

Citigroup fait mieux que prévu au 4e trimestre, moins de provisions pour créances douteuses

Citigroup Inc a fait état vendredi d'une baisse de 7% de son bénéfice au quatrième trimestre, qui ressort néanmoins...

Joe Biden: Un plan de relance ambitieux de plus de 1.500 milliards de dollars

Le président élu américain Joe Biden devrait dévoiler jeudi un plan de relance ambitieux qui pourrait dépasser 1.500 milliards...

Chine: Rebond attendu des ventes d’automobiles en 2021 après un repli de 2% en 2020

Les ventes de véhicules en Chine ont chuté pour une troisième année consécutive en 2020, mais elles ont continué...

Les chefs de file républicains et démocrates au Congrès américain ont déclaré dimanche être parvenus à un accord sur un ensemble budgétaire de 900 milliards de dollars (737 milliards d’euros) pour fournir à la population et aux entreprises de nouvelles aides face à l’impact de la crise du coronavirus.

Les votes sur le plan de relance devraient avoir lieu ce lundi à la Chambre des représentants et au Sénat. Le texte devra ensuite être soumis au président Donald Trump pour promulgation.

Ce plan de relance sera l’un des plus importants de l’histoire des Etats-Unis, après l’ensemble budgétaire de 2.300 milliards de dollars voté en mars dernier par le Congrès.

L’accord intervient après plusieurs mois de débats intenses entre républicains et démocrates, et alors que l’épidémie de coronavirus s’accélère dans le pays avec plus de 214.000 nouvelles infections signalées quotidiennement. Plus de 317.000 décès ont déjà été enregistrés, le plus lourd bilan au monde.

“Enfin, nous avons l’avancée bipartite dont le pays avait besoin”, a déclaré le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, devant les sénateurs.

Les chefs de file républicains et démocrates ont indiqué que le texte devrait disposer de suffisamment de soutien pour être rapidement adopté dans les deux chambres du Congrès.

Un porte-parole de la Maison blanche a fait savoir que Donald Trump soutenait le projet de loi et entendait le ratifier.

Le plan de relance prévoit des versements directs aux Américains, dont des allocations chômage revues à la hausse, et des milliards de dollars d’aides aux petites entreprises. Des fonds pour l’assistance alimentaire et les soins de santé sont également prévus.

DES POINTS DE CONTENTIEUX OMIS
Chuck Schumer, le chef de la minorité démocrate au Sénat, a déclaré que les démocrates pousseraient en faveur de mesures supplémentaires après l’investiture de Joe Biden à la Maison blanche le 20 janvier.

“Il s’agit d’un plancher, pas d’un plafond, pour les aides face au coronavirus en 2021”, a-t-il dit devant les sénateurs.

Les parlementaires ont dit avoir surmonté des points de contentieux, notamment la question du programme de prêts de la Réserve fédérale, qui avaient contraint les discussions à s’étirer jusqu’au week-end.

Le Congrès aimerait parvenir à inclure les mesures de stimulus dans un vaste projet de loi, baptisé “omnibus”, prévoyant 1.400 milliards de dollars de dépenses gouvernementales jusqu’en septembre prochain.

Alors que les financements fédéraux devaient expirer dimanche soir (05h00 GMT lundi), la Chambre des représentants et le Sénat ont approuvé un texte prolongeant ces fonds pour une journée supplémentaire, pour éviter une fermeture des administrations (“shutdown”) et s’offrir plus de temps pour approuver l’ensemble des mesures. Donald Trump a ratifié ce texte dans la soirée.

L’accord bipartite scellé dimanche laisse de côté deux des points de contentieux majeurs: la protection juridique des entreprises face aux poursuites liées au coronavirus – voulue par les républicains – et une aide massive aux Etats et administrations locales – prônée par les démocrates.

Cependant, a déclaré Chuck Schumer, le plan va indirectement soulager les collectivités locales en fournissant des milliards de dollars d’aide aux écoles, pour les programmes de dépistage du coronavirus et d’autres mesures.

Articles récents

Wall Street : La Bourse de New York finit en baisse de 0,57%

La Bourse de New York a fini la semaine en baisse de 0,57%, après la présentation du plan de...

Dans la même catégorie