dimanche, janvier 17, 2021

Wall Street: La Bourse de New York monte calmement après le recul des inscriptions au chômage

Dans la même catégorie

USA: La production manufacturière américaine accélère en décembre

La production manufacturière américaine a progressé plus vite que prévu en décembre, bien que des perturbations de la chaîne...

Wall Street: La Bourse de New York ouvre en baisse, les banques pèsent

La Bourse de New York recule en début de séance vendredi après la présentation du projet de relance de...

Citigroup fait mieux que prévu au 4e trimestre, moins de provisions pour créances douteuses

Citigroup Inc a fait état vendredi d'une baisse de 7% de son bénéfice au quatrième trimestre, qui ressort néanmoins...

Joe Biden: Un plan de relance ambitieux de plus de 1.500 milliards de dollars

Le président élu américain Joe Biden devrait dévoiler jeudi un plan de relance ambitieux qui pourrait dépasser 1.500 milliards...

Chine: Rebond attendu des ventes d’automobiles en 2021 après un repli de 2% en 2020

Les ventes de véhicules en Chine ont chuté pour une troisième année consécutive en 2020, mais elles ont continué...

La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi à deux jours de Noël, Wall Street saluant la baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage et ignorant la menace du président américain de ne pas signer un plan de relance.

Quelques minutes après l’ouverture, l’indice Dow Jones gagne 202,84 points, soit 0,68%, à 30.218,35 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,47% à 3.704,63 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,16% à 12.828,97 points à l’ouverture.

Les investisseurs aux Etats-Unis, comme en Europe, ne font pas grand cas de la dernière sortie de Donald Trump qui a jugé “honteux” le plan de soutien économique trouvé au Congrès, qualifiant les aides prévues aux particuliers de “ridiculement basses”.

“Le marché parie sur un accord budgétaire même si Donald Trump fait du tapage à ce sujet”, a déclaré Peter Garnry, chez Saxo Bank.

La publication avant l’ouverture des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, meilleures que prévu, soutient la cote.

Le nombre des inscriptions hebdomadaires au chômage a diminué à 803.000, un chiffre qui reste élevé mais le consensus Reuters le donnait à 885.000 après 892.000 (révisé) la semaine précédente.

En revanche, les dépenses de consommation des ménages ont reculé plus que prévu en novembre, ce qui conforte le scénario d’un net ralentissement de l’économie au quatrième trimestre.

“Il y a ce décalage entre le court terme où les conditions économiques risquent de se détériorer et le long terme où les choses devraient s’améliorer sensiblement. Le plan de relance devrait contribuer à combler ce fossé”, note Chuck Lieberman, directeur des investissements chez Advisor Capital Management.

Aux valeurs, Pfizer gagne 1,88% après avoir annoncé qu’il allait fournir aux autorités américaines 100 millions de doses supplémentaires de son vaccin contre le COVID-19 d’ici à juillet prochain.

Articles récents

Wall Street : La Bourse de New York finit en baisse de 0,57%

La Bourse de New York a fini la semaine en baisse de 0,57%, après la présentation du plan de...

Dans la même catégorie