lundi, mars 1, 2021

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le rouge, inquiétude sur l’inflation

Dans la même catégorie

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse...

USA: Rebond des dépenses de consommation en janvier

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont fortement rebondi en janvier, grâce à des aides financières accordées...

USA: Net recul des inscriptions hebdomadaires au chômage à 730.000

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué plus fortement qu'attendu aux Etats-Unis la semaine dernière, à 730.000 contre 841.000...

Merck annonce le rachat de Pandion Therapeutics pour 1,85 milliard de dollars

Merck a annoncé jeudi son intention d'acheter la société pharmaceutique Pandion Therapeutics pour environ 1,85 milliard de dollars (1,51...

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

La Bourse de New York baisse lundi dans les premiers échanges dans un climat dominé par la nervosité à l’égard de la nette hausse des rendements obligataires.

Quelques minutes après l’ouverture, l’indice Dow Jones perd 154,42 points, soit 0,49%, à 31.339,9 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,66% à 3.880,92 points.

Le Nasdaq Composite cédait 1,14% à 13.716,63 points à l’ouverture.

Les actions souffrent de nouveau de la hausse des rendements obligataires suscitée par les craintes qu’une normalisation de la vie économique entraîne une remontée incontrôlée de l’inflation et un resserrement des politiques monétaires des banques centrales.

Le dix ans américain a inscrit en séance un plus haut d’un an à 1,394% avant de revenir autour de 1,357%.

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, au cours de ses auditions devant le Congrès cette semaine, devrait probablement réitérer son engagement à maintenir une politique très accommodante aussi longtemps que nécessaire.

En Bourse, les valeurs de croissance, technologiques en tête, pâtissent une nouvelle fois du niveau élevé des rendements obligataires.

Apple, Netflix, Amazon ou encore Microsoft perdent de 1,32% à 1,62%. Tesla cède 2,76%.

Boeing recule de 1,82% après avoir recommandé aux compagnies aériennes de suspendre l’utilisation des 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney 4000 à la suite d’un incident sur un appareil de la compagnie United Airlines ce week-end à Denver.

Raytheon Technologies, maison-mère du motoriste Pratt & Whitney, perd 1,59%.

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également