Wall Street: La Bourse de New York tente de rebondir mais Amex et Intel pèsent sur le Dow

La Bourse de New York évolue ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d’une séance de repli marquée par des informations selon lesquelles Joe Biden envisageait d’augmenter la fiscalité pesant sur les plus riches.

Quelques minutes après l’ouverture, l’indice Dow Jones perd 44,39 points, soit 0,13%, à 33.771,51 points, freiné par les résultats décevants d’Intel et d’American Express.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,25% à 4.145,22 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,3% à 13.859,20 points à l’ouverture.

Les trois indices ont perdu jeudi environ 0,9%, des sources ayant indiqué que le président américain allait proposer un projet de hausse de l’impôt sur la fortune afin de financer des investissements pour des services à l’enfance et des congés payés pour les salariés.

Certains analystes émettent toutefois des réserves. Ned Rumpeltin, chez TD Securities, estime que la faible majorité des démocrates au Congrès pourrait compliquer l’adoption du projet.

En Bourse, Intel abandonne 5,61%, la plus forte baisse du Dow Jones, après les performances décevantes de sa branche pour les centres de données et une prévision de bénéfice inférieure aux attentes pour le deuxième trimestre.

Egalement dans le rouge, American Express recule de 3,51% après la publication d’un chiffre d’affaires inférieur aux attentes. [L8N2MG4JS]

En hausse, Snap grimpe de 8,01% après avoir publié jeudi soir un chiffre d’affaires et un nombre de nouveaux utilisateurs de son application Snapchat supérieurs aux attentes malgré un ralentissement en Amérique du Nord.

Le géant du jouet Mattel gagne 10,70% après avoir annoncé une croissance record de son chiffre d’affaires trimestriel et relevé son objectif de ventes annuelles.

Articles récents

A lire également