La Banque Centrale de Tunisie revient sur l’état de la conjoncture économique sur les neuf premiers mois de l’année 2015, qui laisse entrevoir un taux de croissance à 0,5% (abaissé pour la quatrième fois après 3 puis 1,7 et 1%), et des perspectives modestes pour l’année 2016 avec une prévision de croissance de 2,5%.

Sur les neuf premiers mois de l’année, le dinar s’est déprécié de 5,3% par rapport au dollar et au yen japonais, alors qu’il s’est apprécié de 2,8% vis-à-vis de l’euro. Jusqu’au 26 octobre courant, le dinar a enregistré, en particulier, une légère appréciation par rapport à l’euro (+0,1%) et une dépréciation vis-à-vis du dollar (-1,4%) et ce, par rapport à fin septembre dernier.

Au cours du mois de septembre 2015, la hausse de l’indice général des prix s’est stabilisée à 4,2% en glissement annuel pour le troisième mois consécutif, contre 5,6% une année auparavant.

Les besoins des banques en liquidité ont poursuivi, au cours du mois de septembre 2015, leur détente. Ainsi, les opérations de politique monétaire de la BCT ont atteint, au cours du même mois, 5.560 MDT contre 5.862 MDT en août dernier.

La BCT note que la persistance de la faiblesse du rythme de l’activité économique, surtout au niveau de l’investissement privé reflété par un recul de la demande de crédit, requiert un effort concerté des autorités en vue de favoriser la reprise de l’investissement et la relance économique. A cet égard, le retour en 2016 à une croissance positive plus forte, telle qu’annoncée dans le cadre du Plan de Développement 2016-2020, quoiqu’insuffisante, devrait augurer du retour à un cycle de croissance consolidée, conclue le rapport.

Rappelons qu’en marge de sa réunion du 28 octobre 2015, le Conseil a décidé de baisser le taux d’intérêt directeur de la Banque centrale de 50 points de base pour le ramener à 4,25%.

Télécharger la note de la Banque Centrale de Tunisie sur la conjoncture durant les neuf premiers mois de 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here