La Fondation BNP Paribas et la Fondation Bill & Melinda Gates, sous le patronage du Président de la République française, lancent One Planet Fellowship

La Fondation BNP Paribas et la Fondation Bill & Melinda Gates, en partenariat avec la Fondation Agropolis, et sous l’égide du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, annoncent la création de One Planet Fellowship, un programme de 15 millions de dollars sur 5 ans.

Ce programme de mécénat, financé à parité par les fondations Bill & Melinda Gates et BNP Paribas, a pour objectif de soutenir 600 chercheurs africains et européens travaillant sur l’adaptation au changement climatique en Afrique. Le programme veut également renforcer la communauté scientifique africaine et européenne travaillant sur cette problématique.
Cet accord a été annoncé lors du One Planet Summit, à Paris le 12 décembre 2017, par Bill Gates, co-Président et Administrateur de la Fondation Bill & Melinda Gates et Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général de BNP Paribas, en présence du Président de la République française, Emmanuel Macron, et de Dr Wanjiru Kamau-Rutenberg, Directeur du African Women in Agricultural Research and Development (AWARD).

Les boursiers One Planet travailleront sur le développement de projets de recherche et d’éducation supérieure visant à faire avancer les problématiques d’agriculture et de changement climatiques. Ces projets sont financés par la Fondation Agropolis sur une période de 5 ans et avec un budget de 5 millions d’euros.

L’Afrique est particulièrement vulnérable au changement climatique. Ce continent risque de subir des impacts considérables comme un allongement des périodes de sécheresse et une baisse des rendements agricoles. Face à l’urgence de la situation et les conséquences à long terme attendues sur l’environnement, il est primordial aujourd’hui de favoriser la mise en place de politiques locales d’adaptation pertinentes qui ne peuvent être définies que grâce à des connaissances scientifiques solides.

Les fondations BNP Paribas et Bill & Melinda Gates, engagées dans la lutte contre le changement climatique et l’éradication de l’extrême pauvreté, lancent par conséquent aujourd’hui One Planet Fellowship. Cet effort philanthropique, opéré par le programme African Women in Agricultural Research and Development (AWARD), a pour objectif de donner des moyens supplémentaires à la recherche africaine et de soutenir la génération future de chercheurs qui devront faire face à de nouveaux défis.

Le One Planet Fellowship permet à la fois de financer des travaux de chercheurs africains sur l’adaptation, et plus particulièrement les problématiques rencontrées par les petits agriculteurs, mais également de renforcer la communauté scientifique africaine et européenne grâce à un parcours de formation mêlant mentoring, voyages d’étude et opportunités de networking pour de jeunes chercheurs.

Sous le haut patronage du Président de la République française, le One Planet Fellowship est doté d’un budget de 15 millions de dollars supporté à parité par les fondations Bill & Melinda Gates et BNP Paribas.

« La recherche sur l’adaptation au changement climatique permet de mieux comprendre les risques existants et à venir, autant que les meilleures solutions à mettre en œuvre pour y répondre. Je suis convaincu qu’en matière de recherche aussi, le partage de connaissances et le travail en commun sont les clés d’une réponse plus efficace au changement climatique. », explique Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général de BNP Paribas.

« La fondation est ravie de soutenir la création du programme One Planet Fellowship », a déclaré Nick Austin, titulaire d’un doctorat et Directeur du développement agricole à la Fondation Bill & Melinda Gates. « Nous sommes convaincus qu’il est essentiel de former une nouvelle génération de climatologues, en particulier des scientifiques africains, qui peut s’appuyer sur la recherche agricole existante et les innovations afin de proposer de nouvelles solutions d’adaptation au changement climatique pour aider les petits agriculteurs et leurs familles dans les décennies à venir. »

« Construire une communauté scientifique africaine et européenne unie et engagée dans la lutte contre le changement climatique et le développement de l’agriculture est un défi humain et scientifique. Ce défi invite tous les membres d’organisations à se rassembler et à forger ensemble un avenir commun », explique Pascal Kosuth, Directeur de la Fondation Agropolis.

600 chercheurs africains et européens mobilisés pour l’adaptation au changement climatique en Afrique

120 chercheurs africains seront sélectionnés pour leurs projets de recherche sur l’adaptation au changement climatique. Ils bénéficieront du double parrainage d’un chercheur en Afrique et en Europe, ce qui les conduira à une mission de quelques mois dans un laboratoire en Europe.

Ils parraineront de leur côté deux jeunes chercheurs, l’un issu d’une institution africaine, l’autre d’une institution européenne. Au total, le programme devrait impliquer 600 chercheurs pour une période de cinq ans.

Ces chercheurs pourront interagir avec les projets financés par la Fondation Agropolis, qui soutiennent les problématiques de l’agriculture face au changement climatique.

En France, les chercheurs seront notamment accueillis à Montpellier par la Fondation Agropolis. Avec ses partenaires, ils constituent une communauté scientifique exceptionnelle de 2700 chercheurs et enseignants spécialisés dans les domaines de l’agriculture, l’alimentation, la biodiversité et l’environnement. Les membres et partenaires incluent le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), Montpellier SupAgro, l’Université de Montpellier, et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), tous impliqués dans Montpellier Université d’Excellence (MUSE).

Ce nouveau programme renforce l’engagement de la Fondation BNP Paribas dans le soutien à la recherche sur la lutte contre le changement climatique initié en 2010 avec Climate Initiative, un programme de mécénat doté d’un budget de 6 millions d’euros sur trois ans (2017, 2018 et 2019) reposant sur un processus de sélection porté par des personnalités reconnues dans leur domaine de recherche. Aujourd’hui, 8 projets sont financés impliquant 178 chercheurs, professeurs et ingénieurs de 73 universités et instituts de recherche sur des problématiques variées telles que l’étude des climats passés ou l’impact du changement climatique sur les récifs coralliens.

Les boursiers One Planet travailleront sur le développement de projets de recherche et d’éducation supérieure visant à faire avancer les problématiques d’agriculture et de changement climatiques. Ces projets sont financés par la Fondation Agropolis sur une période de 5 ans et avec un budget de 5 millions d’euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here