Depuis 2011 et le Printemps arabe, c’est l’Europe du Sud qui connaît une envolée spectaculaire avec l’Espagne, la Grèce et le Portugal aux avant-postes. Plus loin, Cuba monte tranquillement le son depuis un an, tandis qu’en Asie la Thaïlande reste une valeur sûre et le Japon retrouve un nouvel élan.blog-Cuba
La Tunisie risque fort de ne pas revenir en grâce cet été. Du coup, plus que jamais les destinations européennes balnéaires se présentent en alternatives idéales. Depuis trois ans, les îles Canaries, boostées par des productions XXL et des ouvertures de clubs sur toutes les îles de son archipel, sont le nouvel Eldorado des touristes français, hiver comme été.
Dans leur sillage, c’est toute l’Espagne qui est désormais en majesté au sommaire des brochures. De même, la Grèce et ses îles, malgré l’interminable crise financière, enchaînent les records et se préparent encore un été ensoleillé. Le Portugal a su aussi trouver sa place. Des ouvertures de clubs, une rareté jusqu’alors dans les programmations, ont provoqué le déclic. Dans un contexte où les touristes cherchent avant tout sécurité et tranquillité, Chypre séduit également de nouveau la clientèle française. A l’inverse, la Turquie continue de payer, injustement, un lourd tribut, pénalisée par la géopolitique.
Le contexte économique défavorise par ailleurs les voyages lointains. Des locomotives comme l’île Maurice et les Etats-Unis, en sous régime sans doute à cause du renchérissement du dollar, ont ralenti leur croissance. C’est Cuba, mais avec des volumes encore modestes, qui voit l’avenir en grand. Le Japon (+60% en ventes de forfaits en 2014), l’Afrique du Sud (+33%) et des challengers comme la Birmanie (+13%) ont été les grands gagnants de l’année dernière. 2015 ne devrait pas beacoup bousculer le classement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here