Le ministère des Affaires étrangères britannique a recommandé jeudi 9 juillet aux touristes britanniques de quitter la Tunisie et déconseillé tout voyage « non essentiel » dans le pays.
Jugeant qu’une « nouvelle attaque est hautement probable », et arguant de dispositions locales insuffisantes face à la « forte menace terroriste », le Foreign Office ne croit pas que « les mesures mises en place (par Tunis) soient suffisantes pour protéger actuellement les touristes britanniques ».
Cette mise en garde intervient près de deux semaines après l’attaque dans la station balnéaire de Sousse, qui a coûté la vie à 38 personnes dont 30 Britanniques.
Interrogé par la BBC, le ministre des Affaires étrangères Philip Hammond a expliqué « ne pas avoir d’information suggérant une menace spécifique ou imminente ». « Nous jugeons prudent et justifié de faire ce changement », a-t-il cependant ajouté.
Le ministère déconseille ainsi tout voyage sur le mont Chaambi et à plusieurs endroits de la frontière avec l’Algérie, ainsi que le long de la frontière avec la Libye. Dans le reste du pays, le ministère déconseille tout voyage « non essentiel ». Il a également indiqué que des vols seront mis en place par les opérateurs de tourisme pour organiser le départ de leurs clients.
Selon l’Association des agences de voyages britanniques ABTA, il reste environ 3 000 touristes britanniques en Tunisie, contre 20 000 au moment de l’attaque terroriste perpétrée par Seifeddine Rezgui, et revendiquée par l’organisation de l’État islamique (EI).

Avec France 24 et AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here