Dimanche 26 juillet 2015, le public du Festival International de Carthage avait rendez-vous avec la star montante de la chanson arabe, le palestinien Mohamed Assaf qui s’est fait connaître dans le monde arabe en remportant la deuxième édition de l’émission Arab Idol.
A cette occasion, les spectateurs se sont rendus nombreux au théâtre antique de Carthage munis de de drapeaux tunisiens et palestiniens dans le but d’exprimer leur solidarité avec cause palestinienne.

A 22h, le public était déjà impatient de voir sa star monter sur scène et les fans ne cessaient d’acclamer son nom dans l’espoir de le voir monter sur scène un peu plus tôt que prévu.
Quelques instants après Assaroukh (le missile), comme le surnomme certains de ses fans, a fait son entrée sur la scène du Festival International de Carthage arborant une allure élégante.

Il a entamé sa prestation en chantant quelques uns de ses titres et le tempo est monté crescendo avant d’arriver à la chanson  »Ali al-keffieh » que le public a chanté avec lui avec joie. Assaf a profité des pauses entre les chansons pour exprimer son amour envers la Tunisie et les tunisiens qui ont toujours soutenu la Palestine.


Le jeune chanteur a aussi chanté des reprises des grands artistes égyptiens Abdelhalim Hafedh et Mohamed Abdelwaheb. Il a par la suite interprété  »Jari Ya Hammouda » pour honorer la promesse qu’il avait faite au public tunisien lors de sa conférence de presse tenue dans la journée du samedi 25 juillet.
La soirée, qui a duré plus de deux heures et demie, a été retransmise en direct et en live streaming dans les places publiques à Jandouba , Tozeur et au Kef dans le cadre du programme  »Carthage Pour Tous ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here