« Les problèmes rencontrés par les femmes ambitionnant de créer leurs propres entreprises persistent et sont dus aux inégalités du genre », a déploré, vendredi, la ministre de la femme, de la famille et de l’enfance, Samira Merai Ferai. »En dépit de ces inégalités, les femmes entrepreneurs tunisiennes ont réussi à faire preuve de compétences reconnues et d’une volonté à relever les défis, à innover et à participer au développement dupays », a fait savoir, Merai, en marge de l’ouverture du forum mondial des femmes chefs d’entreprises (FCME), tenu à Gammarth, sur l’innovation collaborative au service de l’économie sociale solidaire.Elle a, dans ce contexte, souligné que la promotion de l’entreprenariat féminin constitue un axe prioritaire de la stratégie nationale d’autonomisation économique des femmes, qui est actuellement, en cours d’élaboration.Cette stratégie, a-t-elle dit, intervient à un moment où le pays est confronté à un taux élevé de chômage, particulièrement chez les femmes. Elle a, à cet égard, mis l’accent sur le rôle clé que joue la chambre nationale des femmes chefs d’entreprises (CNFCE), dans l’accompagnement des femmes désirant de lancer leurs propres projets, notamment dans les rangs des jeunes diplômés.La présence de la CNFCE dans la plupart des régions, a-t-elle dit, est de nature à renforcer ce rôle d’appui deleadership économiques des femmes. Organisé à l’initiative de la CNFCE, ce forum qui se tient à Tunis, se poursuivra jusqu’au 31 octobre 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here