Tunis : La Banque Centrale de Tunisie lance officiellement la courbe des taux


La Banque Centrale de Tunisie (BCT) a organisé aujourd’hui, jeudi 21 décembre 2017 à l’auditorium de la Banque, une journée d’information pour lancer officiellement que annoncer que la courbe des taux sera officiellement adopté par la place comme benchmark de valorisation «mark to market ».

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Chedly Ayari, Gouverneur de la BCT, Taoufik Rajhi et du Ministre Conseiller auprès du chef du Gouvernement chargé du suivi des Réformes majeurs , ainsi qu’un nombre éminents de personnalités du domaine financier ,auprès de tous les acteurs du marché financier.

Il est à noter que la courbe des taux est une étape majeure pour le développement d’un marché dynamique. Et que cette nouvelle modélisation de la courbe est un élément essentiel pour le développement des marchés financiers en dinars tunisien.

Mise à jour quotidiennement, la courbe, offrira un modèle dynamique qui intègre des données en provenance des marchés monétaires ainsi que du marché souverain primaire et secondaire, avec pour objectif de refléter fidèlement, au jour le jour, les variations de la courbe des rendements sur les différentes échéances.

Le projet de la courbe des taux des émissions souveraines, lancé depuis le mois de février 2017, a été achevé le 4 décembre 2017 après sa validation par le Comité technique composé des représentants des quatre institutions à savoir: la BCT, le CMF, le Ministère des Finances et Tunisie Clearing.

M. Chedly Ayari a eu l’occasion d’exposer les avantages de ce projet qui permettra entre autres au système bancaire de sortir de la « dictature du TMM » et d’offrir aux opérateurs sur différents marchés une meilleure valorisation à l’entrée et à la sortie.

Et, il est à compter que du 1er janvier 2018, les acteurs du marché tunisien commenceront à comptabiliser une partie de leurs portefeuilles à la juste valeur. Le projet permettra par ailleurs le début de l’émergence d’un marché de produits dérivés.

Cette réforme aura un impacte sur l’épargne collective selon les propos de M. Salah Sayel, Président du CMF, qui a souligné les inconvénients de la méthode de comptabilisation au prix d’acquisition, qui prive les investisseurs d’une meilleure appréciation des conditions du marché et qui empêche que les prix soient véritablement une traduction de leur évolution. Ajoutant que ce projet en lui même s’inscrit dans le cadre d’un projet plus large, celui de moderniser le marché financier tunisien conformément aux meilleurs standards internationaux.

De sa part, M. Maher Zouari, Directeur Général de Tunisie Clearing, a rappelé que ce projet s’inscrit dans une large gamme d’autres projets d’envergure. Et que Tunisie Clearing compte mettre en place un comité qui se penchera sur le renforcement et l’amélioration du marché des produits de taux.

Autrement, M.Ahmed Elkaram, a mis l’accent sur les vertus de la courbe des taux, qui permettra entre autres aux banques de mettre de l’ordre dans le système de tarification. Et que la dépendance vis à vis du TMM n’est plus acceptable puisqu’elle manque de rationalité économique dans la gestion des fonds. Où, le système bancaire devrait se lancer sur les financements via des actions à très longs, que le système bancaire en a besoin dans le financement de l’économie tunisienne.

Rappelons que ce projet a été soutenu par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), dans le cadre d’un protocole signé avec le ministère des Finances, au titre du programme de financement en monnaie locale des PME. Et la publication de cette courbe des taux permettra à l’ensemble des acteurs du marché d’un point de référence, qui contribue à la transparence dans la valorisation des instruments financiers, selon Christelle Fink, en charge à la BERD du développement des devises et marchés financiers locaux dans la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here