UIB réalise une progression de 12% de l’encours de dépôt au 2ème trimestre 2017

L’Union Internationale de Banques affiche une bonne performance commerciale avec notamment un encours de dépôts de 3 823 MTND au 30 Juin 2017 vs 3 414,2 MTND une année auparavant. Cette hausse des dépôts de +12% – correspondant à +409 MTND – résulte de la bonne tenue des dépôts à vue (+78,1 MTND), des dépôts d’épargne (+95,2 MTND), des dépôts à terme et certificats de dépôt (+228,3 MTND) et des autres dépôts et avoirs de la clientèle (+7,3 MTND).

L’encours net des crédits à la clientèle affiche, également, une augmentation de +9,2% au 30 Juin 2017 correspondant à un additionnel de +360 MTND, pour atteindre un encours de 4 291,1 MTND vs 3 931,1 MTND au terme du premier semestre 2016.

L’encours des emprunts et ressources spéciales atteint 398,8 MTND au 30 Juin 2017 vs 298,5 MTND à fin juin 2016. L’additionnel de 100,3 MTND est expliqué par, (1) l’émission d’un emprunt obligataire subordonné d’un montant de 75 MTND clôturé en février 2017 (2) la contraction d’un emprunt auprès de La BERD de 40 MEUR débloqué à hauteur de 50% (montant en CV de 55,2 MTND) en date du 30 juin 2017 (3) des remboursements d’emprunts obligataires et l’amortissement de la dernière échéance de l’emprunt en dollar auprès de la Société Générale totalisant 31,3 MTND (4) la baisse de 0,5 MTND des ressources spéciales et enfin (5) l’augmentation de l’encours des dettes rattachées de 1,9 MTND.

Avec cette croissance dynamique et équilibrée des dépôts et des crédits et le renforcement de son refinancement à long terme, l’UIB continue à consolider la structure de son bilan et à afficher des ratios de liquidité conformes aux exigences règlementaires, tout en veillant à la maîtrise du coût des ressources et à la préservation de la marge d’intermédiation.

Les produits d’exploitation bancaire, présentés nets des agios réservés, affichent une progression de +17,2% pour atteindre 210,3 MTND au 30 Juin 2017 vs 179,6 MTND à fin juin 2016.

La marge d’intérêt a atteint 73,4 MTND au 30 Juin 2017 vs 67,8 MTND à fin juin 2016 soit une progression de + 8,2%.

La marge sur les commissions enregistre une progression de +7,2% pour atteindre 41,8 MTND au 30 Juin 2017 vs 39 MTND à fin juin 2016. La progression de la marge sur les commissions est de +18,3% compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts prévue par le décret gouvernemental numéro 2017-268 du 1er février 2017.

Les revenus du portefeuille-titres commercial et d’investissement enregistrent une progression de 51,1% pour atteindre 18,5 MTND au 30 Juin 2017 vs 12,2 MTND à fin juin 2016.

Le Produit Net Bancaire progresse de +12,3% pour atteindre 133,7 MTND au 30 juin 2017 vs 119 MTND à fin juin 2016. La progression du Produit Net Bancaire est de +15,9% compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts prévue par le décret gouvernemental numéro 2017-268 du 1er février 2017.

Les frais de personnel augmentent de +15,3% au 30 juin 2017 vs juin 2016 pour atteindre 50,8 MTND vs 44 MTND au 30 juin 2016. Cette progression intègre les impacts
4 de mesures de valorisation du capital humain à hauteur de +5,3% et un effet de décalage de +2.3% en lien avec le taux définitif de l’augmentation légale de 2016 servie en 2017. En dehors de ces deux effets, l’augmentation des frais de personnel s’établit à 7,7%.

Les charges opératoires évoluent de +14,5% à fin juin 2017 vs juin 2016, en lien avec la hausse des frais de personnel et des investissements dans les infrastructures informatiques.

Le Résultat Brut d’Exploitation est en hausse de +10% pour atteindre 65,1 MTND au 30 juin en 2017 vs 59,2 MTND à fin juin 2016. La progression du Résultat Brut d’Exploitation est de 17,3% compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts prévue par le décret gouvernemental numéro 2017-268 du 1er février 2017.

Le coefficient d’exploitation au 30 Juin 2017 est de 51,3%. Compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts prévue par le décret gouvernemental numéro 2017-268 du 1er février 2017, le coefficient d’exploitation s’établit à 49,7% au 30 Juin 2017 vs 50,3% à fin Juin 2016.

La bonne dynamique des revenus et la maîtrise du coût du risque (CNR de 8,2 MTND au 30 juin 2017 vs 10,5 MTND à fin juin 2016) ont permis à l’UIB d’afficher au terme du premier semestre 2017 un résultat d’exploitation – résultat avant impôts – de 56,8 MTND en croissance de +16,7%. Compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts prévue par le décret gouvernemental numéro 2017-268 du 1er février 2017, le résultat d’exploitation de la Banque augmente de +25,6%.