Une importante perspective d’avenir pour Hannibal Lease

Une communication financière a été tenue le 3 mai 2017, au siège de la bourse de Tunis par la société Hannibal Lease et a été consacrée aux réalisations de cette société et ses perspectives d’avenir.

La communication a été introduite par un bref discours du PDG de la société, monsieur Mohamed Hechmi Djilani. Ensuite, le directeur général adjoint, monsieur Rafik MOALLA, a pris la parole afin de présenter les résultats de 2016 et les indicateurs d’activités au terme du premier trimestre 2017. Il a évoqué par la suite, l’augmentation de capital prévue pour juin et qui atteindra 13,7 millions de dinars dans l’objectif d’accéder à un capital de 40,180 millions de dinars. Le directeur général adjoint a justifié cette faible levée par le manque actuel de visibilité qui exigeait la prudence et par les besoins des deux prochaines années, et notamment le projet de filiale en Côte d’Ivoire, les rythmes de croissance prévus, d’autant plus que ceux enregistrés récemment sont exceptionnels avec l’élan actuel, et surtout au niveau des marchés publics.

Monsieur Rafik MOALLA a successivement présenté les projets de la société à l’horizon de 2021, avec une croissance moyenne prévue autour de 10% pour les mises en forces, qui atteindront 430 MD à fin 2017 et 640 MD en 2021. La société compte garder un taux de CDL entre 4,2% en 2017 et 4,04% en 2019, le taux de couverture se situera selon BP à 73,1% en 2017, puis 74,68% en 2018, pour atteindre 78,34% en 2021.

Quant au coût moyen des ressources, la société envisage 7,14% en 2017 et entre 7,95 et 7,47% sur le reste du BP, le taux le plus élevé sur le marché, ont fait remarquer des analystes présents, Hechmi DJILANI à expliqué que les besoins de refinancement et le rythme de croissance rendent pénible pour la société d’aller chercher les ressources moins chères. Elle a néanmoins accéléré la croissance sur le marché obligataire, dans l’objectif de se prémunir contre d’éventuelles fluctuations du TMM, selon le management, qui ajoute que Hannibal Lease a eu dernièrement recours au financement extérieur (BEI, BIRD, BAD…).
Pour les années à venir, Hannibal Lease pronostique ainsi un bénéfice allant jusqu’à 8,9 millions de dinars pour l’année 2017, puis 9,2 millions de dinars pour 2018 et 13,3 millions de dinars à la fin de 2021. Le taux de distribution de dividende rapporté au nominal sera réduit jusqu’à 10% au cours de cette année prenant en compte la distribution des actions gratuites, et montera ensuite jusqu’ à 11% en 2018 et 14% en 2021.

Par ailleurs Hannibal Lease projette d’inaugurer une deuxième agence à Sfax pendant le troisième trimestre de 2017, et une autre à Megrine. Le nouveau siège social sera quant à lui prêt en octobre 2018. Le management a en plus signalé un infime obstacle en rapport avec la nouvelle loi bancaire, qui imposera à la société de descendre sous les 20% dans le capital de NIDA S.A et Amilcar LLD, qui sont deux participations parfaitement rentables pour la société qui n’a pas encore défini sa stratégie de sortie et n’a donc pas pris en compte les cessions au niveau de son business plan. Il reste tout de même un mince espoir de convaincre la banque centrale de revoir sa définition de « société financière », étant donné que les deux filiales en question opèrent dans le leasing opération, qui reste du leasing selon monsieur Hechmi Djilani.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here