Allemagne: Hausse plus forte que prévu des commandes à l’industrie en janvier

Les commandes à l’industrie allemande ont augmenté deux fois plus que prévu en janvier, la forte demande étrangère ayant plus que compensé la faiblesse de la demande intérieure de la première économie européenne, montrent les statistiques officielles publiées vendredi.

Les commandes à l’industrie ont progressé de 1,4% en données ajustées des variations saisonnières après une baisse de 2,2% (révisée) en décembre, selon les données de Destatis, l’office fédéral de la statistique.

Le consensus de Reuters prévoyait une hausse de 0,7%.

Les commandes domestiques ont diminué de 2,6% pendant le mois de janvier alors que celles provenant de l’étranger ont augmenté de 4,2%. La hausse atteint 3,9% pour les contrats de la zone euro.

Les usines allemandes se sont efforcées de répondre à une demande étrangère accrue pendant la pandémie, ce qui a permis d’éviter une contraction de l’économie nationale au dernier trimestre 2020 et de compenser le déclin des dépenses de consommation dans le cadre du confinement partiel visant à freiner la propagation du coronavirus.

Une demande plus forte en provenance de Chine, des États-Unis et de l’Europe a porté la croissance de l’activité industrielle allemande à son plus haut niveau en plus de trois ans en février, ce qui améliore les perspectives de la première économie d’Europe.

Les restrictions imposées par la situation sanitaire ont toutefois impacté les dépenses des consommateurs allemands, ce qui a entraîné la baisse plus forte que prévu des ventes au détail en janvier, selon les données publiées mardi par l’Office fédéral de la statistique

La bonne performance des exportations et de l’activité du secteur de la construction ont permis à l’économie allemande de progresser de 0,3% au dernier trimestre de 2020, mais le renforcement des restrictions liées a la pandémie, tant au niveau national qu’international, assombrit les perspectives économiques.

L’Allemagne est confinée depuis novembre et les mesures ont été durcies à la mi-décembre dans l’espoir de contenir la seconde vague de l’épidémie.

Le gouvernement d’Angela Merkel a confirmé jeudi les restrictions à ses frontières dans le cadre de la lutte contre la pandémie, en dépit des appels de la Commission européenne, de l’Autriche et de la République tchèque en faveur d’un assouplissement des contrôles.

Articles récents

A lire également