L’hypothèque rechargeable est un mécanisme permettant aux créanciers de réutiliser une hypothèque initialement inscrite à l’appui d’un premier prêt, généralement immobilier, afin de souscrire un nouvel emprunt. Désormais proscrit en France pour le compte des particuliers, ce marché représente près de 104 milliards de livres sterling (en cumulé sur 12 mois) au Royaume-Uni selon les derniers chiffres de la Banque centrale d’Angleterre (BoE) portant sur le mois d’octobre 2018.Après s’être effondré en 2008, le marché est à nouveau orienté à la hausse depuis 2013 mais échappe à l’emballement qu’il avait connu au début des années 2000.

Le découplage croissant entre les données en volume et celles en valeur, observable depuis début 2013, est imputable à la croissance des prix de l’immobilier résidentiel (+17% selon l’ONS entre janvier 2013 et octobre 2018). Les hypothèques rechargeables comptent ainsi désormais pour plus d’un tiers de la totalité des nouveaux prêts accordés aux particuliers.