Cette aide apportée à la Tunisie, dans le cadre de l’instrument européen de voisinage (ENI), vise à accompagner les réformes socio-économiques et à maintenir la stabilité économique à court et à moyen termes du pays, à travers, notamment, l’amélioration de l’efficacité et la qualité des dépenses publiques dans le contexte budgétaire actuel, indique la Commission européenne, sur son site web.

Ads

L’UE soutiendra, ainsi, des actions qui contribueront spécifiquement à la mise en œuvre de la nouvelle « loi organique » et l’introduction de mesures visant à accompagner les réformes des finances publiques.

Elle contribuera à renforcer les capacités des principales institutions impliquées dans la gestion des finances publiques (autorité d’audit et ministère des Finances), y compris le partage des connaissances, avec le soutien d’experts européens.

En outre, la Commission a proposé des mesures spécifiques d’appui au secteur du tourisme, qui a été durement touché par les attentats terroristes de Sousse et du Bardo.

En 2015, l’UE a attribué une aide globale de 186,8 millions d’euros à la Tunisie, dont 71,8 millions d’euros dans le cadre du mécanisme « more for more » ou « plus pour plus », récompensant les progrès réalisés en matière de réformes.

La première partie de l’aide au profit de la Tunisie (116,8 millions d’euros) a été adoptée en juillet 2015.

source : TAP