samedi, février 27, 2021

La Bourse de New York consolide prudemment, l’évolution de l’épidémie aux USA inquiète

Dans la même catégorie

Wall Street: La Bourse de New York ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse...

USA: Rebond des dépenses de consommation en janvier

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont fortement rebondi en janvier, grâce à des aides financières accordées...

USA: Net recul des inscriptions hebdomadaires au chômage à 730.000

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué plus fortement qu'attendu aux Etats-Unis la semaine dernière, à 730.000 contre 841.000...

Merck annonce le rachat de Pandion Therapeutics pour 1,85 milliard de dollars

Merck a annoncé jeudi son intention d'acheter la société pharmaceutique Pandion Therapeutics pour environ 1,85 milliard de dollars (1,51...

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

La Bourse de New York cède du terrain en début de séance mardi, les risques liés à la situation sanitaire et à la reprise économique incitant aux prises de bénéfice après une période de hausse soutenue.

Quelques minutes après le début des échanges, l’indice Dow Jones perd 184,13 points, soit 0,7%, à 26.102,9, le Standard & Poor’s 500, recule de 0,43% à 3.166,01 tandis que le Nasdaq Composite cède 0,08% à 10.424,88.

Ce dernier avait inscrit un record lundi après avoir enchaîné, comme le S&P 500, cinq séances consécutives de hausse, sa plus longue séquence de progression depuis le début de l’année.

Mais le maintien à des niveaux très élevés du nombre quotidien de nouveaux cas d’infection par le coronavirus dans de nombreux Etats américains est perçu comme une menace sérieuse pour le scénario de reprise rapide de l’économie, l’un des moteurs des marchés ces dernières semaines.

Parmi les valeurs les plus directement concernées, les compagnies aériennes United Airlines et American Airlines perdent respectivement 4,71% et 3,32% tandis que la compagnie pétrolière Occidental Petroleum cède 2,78%.

Boeing perd quant à lui 2,63% après l’annulation de commandes de 27 exemplaires de son 737 MAX par le loueur d’avions Avolon.

A la hausse, le laboratoire pharmaceutique Novavax bondit de 38,16% après s’être vu attribuer 1,6 milliard de dollars (milliard d’euros) de crédits par l’administration fédérale dans le cadre du programme d’aide au développement de vaccins contre le coronavirus.

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également