Reconduit à la tête de la Banque de l’Habitat (BH), Ahmed Rjiba explique les chantiers déjà mis en place et qu’il doit accélérer. Meilleure gestion des risques, suivi du portefeuille des créances et développement de l’activité sont en tête des priorités. Avec la refonte du système d’information et l’activation du plan social. Après avoir renoué avec les bénéfices en 2014 (50.3MD), la BH annonce-t-il affiche au 31 octobre 2015 un résultat excédentaire de déjà 60 MD. Interview.

Les 2 dernières années d’activité ont été marquées par une orientation plus prononcée de nos équipes à la BH vers 3 volets nécessaires dans un objectif d’améliorer les performances de la banque et de les pérenniser :

  • Une meilleure gestion des risques à travers l’adoption d’une nouvelle politique de crédit ayant arrêté les orientations stratégiques de la banque en termes de financement dans le respect des règles prudentielles et des limites internes d’intervention. Cette politique a porté sur la diversification et l’élargissement du portefeuille crédits en s’orientant vers le financement des secteurs industriels et de services, notamment dans les secteurs porteurs et à forte valeur ajoutée tels que les Tics, le pharmaceutique et la santé. La banque table également sur une amélioration des outils de gestion des risques dans le cadre du nouveau système d’information à acquérir.
  • Un renforcement du suivi du portefeuille des créances de la banque à travers une revue des procédures de recouvrement amiable et judiciaire et une meilleure organisation des équipes de recouvrement au niveau des structures centrales et régionales pour une meilleure efficacité des actions menées. Les résultats de ces actions font l’objet d’un suivi bimensuel par des comités de recouvrement au niveau régional et central.
  • Le développement de l’activité à travers la mise en place d’une nouvelle politique commerciale qui a porté sur le lancement de nouveaux produits, le démarchage d’une nouvelle clientèle Corporate, le renforcement et la modernisation du réseau de la banque, ainsi que la diversification des canaux de distribution. Cette politique a également soutenu la mise en place d’une stratégie de synergie de groupe.

Comment s’organisera la cohabitation PDG-Conseil d’Administration ? Le Conseil et son Président élu ont-ils plus de moyens de décision ou de contrôle ?
L’adoption des meilleures pratiques en matière de bonne gouvernance s’appuie principalement sur un Conseil d’Administration disposant d’une bonne expérience et capable de jouer son rôle à travers la mise en place d’une stratégie qui permet de hisser la banque aux meilleurs rangs et de contrôler son implémentation. C’est dans ce cadre que s’inscrit la séparation entre les fonctions de PCA et de DG et la revue de la composition du conseil d’Administration.

Il ya lieu de préciser à ce niveau que la BH est en phase de consolidation des acquis des 2 dernières années. Cette phase nécessite la présence d’un conseil d’administration capable avec sa nouvelle composition de soutenir la Direction générale de la banque dans la réalisation des objectifs escomptés.

Pourquoi vous vous êtes porté candidat à la direction générale de la BH ?
Au vu de mon engagement moral vis-à-vis des actionnaires, de l’ensemble du personnel et de la clientèle, je me suis porté candidat pour continuer l’œuvre que j’ai entamé avec les équipes de la banque afin de consolider les acquis des dernières années et la hisser aux premiers rangs en tant que l’une des meilleures banques de la place.

Je profite de cette occasion pour remercier tout le personnel de la Banque pour la performance exceptionnelle durant les années 2014 et 2015. Je les invite à continuer et à redoubler d’efforts pour confirmer les résultats réalisés jusque-là.

Je remercie les administrateurs qui nous ont toujours soutenus dans la mise en place d’une stratégie qui permettrait de repositionner la banque. Ils ont fait un grand travail que ce soit au niveau du CA ou des comités qui émanent du CA.

La BH a de la chance d’avoir des administrateurs qui ont une excellente expertise dans le domaine économique et financier et qui ont été d’un grand apport dans les performances que nous avons a réalisé ces dernières années.

Un remerciement particulier aux actionnaires de la banque pour leur confiance dans cette phase de restructuration et pour avoir suivi l’augmentation du Capital qui a permis de maintenir la structure actuelle du capital

J’en saurais oublier de remercier les clients anciens et nouveaux qui nous ont accordé leur confiance et continuent à apprécier nos offres produits et la qualité de notre service.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here