BAD : La croissance économique de l’Afrique du Nord se situera à 4,5% en 2022 et 4,2% en 2023 

Date:

La croissance économique dans la région de l’Afrique du Nord se situera au niveau de 4,5% en 2022 et aux alentours de 4,2% en 2023, a indiqué l’économiste régionale pour l’Afrique du Nord à la Banque Africaine de Développement (BAD), Audrey Verdier-Chouchane, mercredi, lors d’un webinaire, organisé par le Bureau régional de la BAD, à l’occasion de lancement de l’édition 2022 du rapport «Perspectives économiques en Afrique du Nord».

Ce rapport placé cette année sous le thème : « Soutenir la résilience climatique et une transition énergétique juste », offre une vue d’ensemble des économies nord-africaines, en proposant une approche régionale du développement.

Chouchane a souligné que les économies nord-africaines font face, ces dernières années, à plusieurs difficultés, dont l’aggravation du déficit des comptes courants, dont la moyenne est estimée à 4,1% dans la région, et aussi du déficit budgétaire, notamment dans les pays où les produits alimentaires et énergétiques sont subventionnés par l’Etat, à l’instar de la Tunisie, l’Algérie et la Libye, et ce, au vu de la flambée des prix de ces produits à l’échelle internationale.

Toutefois, l’économiste a noté que l’Afrique du Nord se présente comme la région la plus résiliente, dans le continent africain, face aux changements climatiques, malgré le manque de financements alloués à cette problématique. « L’enveloppe mobilisée durant la période 2010- 2020, au profit de la région pour faire face aux changements climatiques, n’a pas dépassé les 3,1 milliards de dollars », a indiqué Chouchane, estimant que l’ensemble des besoins financiers pour la décennie 2020-2030, devra atteindre les 360 milliards de dinars.

De son côté, Emmanuel Pinto-Moreira, directeur des économistes-pays, a fait savoir que l’Afrique fait face à trois grands défis. Il s’agit, primo, de l’inflation, qu’il a qualifiée de « phénomène mondial, engendré, essentiellement, par le dérangement de chaînes d’approvisionnement, durant la période de propagation de la pandémie, la guerre russo-ukranienne qui a entraîné l’envolée des prix des céréales, la hausse de la demande globale dans les quatre coins du monde, et le cercle vicieux ‘’hausse des salaires- hausse des prix’’, qui s’est installé dans la majorité des pays ».

Secundo, il y a l’endettement, aggravé par les politiques budgétaires inadéquates adoptées par les gouvernements africains. « L’endettement a dépassé les 70% du PIB global du continent en 2021 », a-t-il précisé, considérant les mécanismes mis en place pour atténuer à cette situation, que ce soit à l’échelle locale ou mondiale, n’ont pas prouvé leur efficacité.

Tertio, il y a les changements climatiques, qui impactent de plus en plus le secteur agricole « bien que le continent n’est responsable que de 4% des émissions de carbone à l’échelle mondiale ».

Dans ce cadre, les deux responsables ont souligné l’impératif de mobiliser les moyens financiers nécessaires afin d’aider les pays africains à surmonter les répercussions des changements climatiques et à réussir une transition vers un nouveau modèle de développement durable, et ce, en investissant davantage dans les énergies renouvelables (solaire, éolienne…).

Ils ont recommandé, aussi, de favoriser le développement du secteur privé, afin d’assurer la relance de la croissance, qui demeure en berne, ces dernières années, et de favoriser la création de l’emploi, surtout au profit des jeunes diplômés.

Par ailleurs, ils ont préconisé de mobiliser la dette pour financer les investissements productifs, ce qui permettra d’impulser une croissance économique soutenable à long terme.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

Industrie : Hausse de 5,7% des projets déclarés et dynamisme des investissements (APII)

L'Agence de Promotion de l'Industrie et de l'Innovation (APII) annonce une évolution positive du secteur industriel au cours des cinq premiers mois de l'année 2024.

La BCT maintient son taux directeur à 8% : prudence face aux risques inflationnistes et soutien à la convergence

Le Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) a décidé de maintenir le taux directeur inchangé à 8%, selon un communiqué publié vendredi.

L’activité économique en zone euro ralentit brutalement en juin : les indicateurs PMI s’assombrissent

La croissance de l'activité dans le secteur privé de la zone euro a connu un ralentissement marqué ce mois-ci, selon une enquête publiée vendredi. Cette dernière révèle une chute de la demande pour la première fois depuis février.

Le déficit courant de la Tunisie s’améliore nettement à fin mai 2024

Une nouvelle encourageante pour l'économie tunisienne : le déficit courant du pays a enregistré une contraction remarquable au cours des cinq premiers mois de l'année 2024.

Bourse de Tunis : Fin de la séquence positive, le Tunindex recule

Après une série de séances positives, le marché boursier tunisien a connu une légère correction ce jeudi, clôturant sur une baisse de 0,79%, ramenant l'indice Tunindex à 9724,09 points.

Les marchés européens terminent en hausse, soutenus par les politiques accommodantes des banques centrales

Les Bourses européennes ont clôturé sur une note positive jeudi, profitant d'un environnement de politique monétaire accommodante.

Lutte anti-tabagisme : Briser le fléau pour protéger les générations futures

A l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, la plateforme Med.tn a organisé une table ronde riche en enseignements, animée par deux éminents spécialistes de la santé, le Dr Slim Tamboura et le Dr Dhaker Lahidheb

La Bourse de Tunis poursuit sa progression, porté par Ciments de Bizerte et One Tech Holding

La Bourse de Tunis a clôturé la séance sur une note positive, avec un Tunindex en hausse de 0,4% à 9801,8 points.