lundi, octobre 26, 2020

Trois femmes en lice sur cinq candidats pour diriger l’OMC

Dans la même catégorie

Le textile face au choc du Covid:  2020, année la plus difficile pour le secteur depuis 20 ans

L’Institut Arabe des Chefs d’Entreprises (IACE) vient d’organiser un webinaire sous le thème : « Gérer la sous-alimentation de...

E-forum Tuniso-Britannique pour le commerce et l’investissement: La transition énergétique au cœur de la coopération bilatérale

La Chambre de Commerce Arabo-Britannique (ABCC), en partenariat avec l'ambassade de Tunisie au Royaume-Uni et la Chambre de commerce...

Tunisie – BEI: Signature d’une convention de financement de 38 millions d’euros

Une convention de financement d’un montant de 38 millions d’euros (l’équivalent de 125 millions de dinars) a été signée...

Le gouverneur de la BPC, Yi Gang: La Chine cherchera à améliorer la flexibilité du yuan

La Chine cherchera à améliorer la flexibilité du yuan, et réduira les restrictions sur son utilisation transfrontalière, a déclaré...

La Bourse de New York finit la semaine sans tendance et dans l’incertitude

La Bourse de New York a fini sans grande tendance vendredi, les prises d’initiatives ayant été limitées par l’absence...

Trois femmes, dont deux africaines, ont atteint le deuxième tour du processus de sélection visant à choisir le prochain directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, a annoncé vendredi l’institution basée à Genève.

L’organisation doit remplacer le brésilien Roberto Azevedo qui a démissionné en août dernier, un an avant la fin de son mandat. La présence d’une femme ou d’une personnalité africaine à sa tête serait une première dans l’histoire de l’OMC.

Les cinq candidats toujours en lice sont la ministre kenyane Amina Mohamed, l’ancien ministre des Finances nigérian Ngozi Okonjo-Iweala, la ministre du Commerce de la Corée du Sud Yoo Myung-hee, le saoudien Mohamed el Touwaidjiri et l’ancien ministre britannique Liam Fox.

Le successeur de Roberto Azevedo sera confronté à des sérieux défis dans un contexte de tensions internationales, en particulier entre les Etats-Unis et la Chine, – et de montée du protectionnisme sur fond de ralentissement économique lié à la pandémie de coronavirus.

Le deuxième tour, qui devrait se tenir du 24 septembre au 6 octobre, verra le nombre de candidats réduit à deux, l’OMC souhaitant nommer un successeur d’ici début novembre.

Cependant, la tenue de l’élection présidentielle américaine le 3 novembre prochain pourrait retarder l’élection, selon des experts et des représentants de l’OMC.

Articles récents

E-forum Tuniso-Britannique pour le commerce et l’investissement: La transition énergétique au cœur de la coopération bilatérale

La Chambre de Commerce Arabo-Britannique (ABCC), en partenariat avec l'ambassade de Tunisie au Royaume-Uni et la Chambre de commerce...

Tunisie – BEI: Signature d’une convention de financement de 38 millions d’euros

Une convention de financement d’un montant de 38 millions d’euros (l’équivalent de 125 millions de dinars) a été signée à Tunis entre le ministre...

USA: Possible enquête antitrust contre Facebook, selon le Washington Post

Facebook pourrait faire face à des accusations d’antitrust aux États-Unis dès novembre, a rapporté vendredi le Washington Post, citant quatre sources proches du dossier. La...

Le gouverneur de la BPC, Yi Gang: La Chine cherchera à améliorer la flexibilité du yuan

La Chine cherchera à améliorer la flexibilité du yuan, et réduira les restrictions sur son utilisation transfrontalière, a déclaré samedi le gouverneur de la...

Le gouvernement italien oppose son veto à un accord entre Fastweb et Huawei

Le gouvernement italien s’est opposé à la conclusion d’un accord entre le groupe de télécommunications Fastweb et le chinois Huawei sur la vente de...

Dans la même catégorie