samedi, mars 6, 2021

Tunisie: 65% des entreprises prévoient une baisse de leurs chiffres d’affaires durant la 2ème vague

Dans la même catégorie

L’endettement du secteur agricole très élevé

Les dettes du secteur agricole ont atteint 800,5 MD en 2020, représentant 25 mille agriculteurs, a déclaré le gouverneur...

Signature d’une convention entre BH BANK ET La CNRPS

La BH Bank et la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (Cnrps) ont signé une convention portant...

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Chris Geiregat: La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, différente de celle de la décennie passée

« La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, une direction qui est différente de celle de la décennie...

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

Prés de 65 % des entreprises prévoient une baisse de leurs chiffres d’affaires en cas d’une deuxième vague du COVID-19, dépassant les 20 %, pour 71% de ces entreprises, a fait ressortir une étude élaborée par l’IACE et l’APII pour mesurer le niveau de préparation des entreprises tunisiennes à cette deuxième vague de l’épidémie.

L’échantillon choisi dans le cadre de cette étude, qui vise à mesurer le niveau de préparation et de résilience des entreprises tunisiennes par rapport à la deuxième vague du COVID-19, est composé de 752 entreprises actives dans différents secteurs (industries, services et commerces) et appartenant dans les 24 gouvernorats du pays.

L’enquête réalisée a couvert trois principaux volets, soit la situation actuelle de l’entreprise, leur niveau de préparation à la deuxième vague et leurs besoins d’accompagnement pour faire face à cette nouvelle vague de la pandémie. D’après cette enquête, dont les résultats ont été communiqués vendredi, suite à la première vague du COVID-19, près de 30% des entreprises industrielles ont enregistré une baisse de 30% de leur chiffre d’affaires, notamment, celles actives dans les secteurs du textile et de l’agro-alimentaire. Ce taux s’élève à 40% au niveau des entreprises de services.

Ce travail a montré qu’en matière de préparation de la deuxième vague, 29% des industriels disposent déjà d’une stratégie, ou en cours d’élaboration d’une stratégie. Les ressources déployées étant principalement, d’ordre humain et financier.

Pour ce qui est de la méthode de travail, 18 % des entreprises ont expérimenté des efforts pour augmenter leurs capacités en termes de travail virtuel.

Quant à la gestion des ressources humaines, 40% des entreprises n’envisagent aucune réduction de la masse salariale.

S’agissant du protocole sanitaire, 63% des entreprises ont déclaré posséder déjà un protocole sanitaire pour la deuxième vague du Covid-19.

Les mesures de ce protocole portent sur l’acquisition des équipements (gel, bavettes,…), la formation des employés sur les mesures de sécurités et la proposition d’actions de soutien psychologique ou de motivation.

Recommandations pour faire face à la 2ème vague du covid-19

Concernant les principales sources de financement, elles reposent particulièrement, sur le recours à d’autres formes de financement, la renégociation des conditions de garantie avec les banques et le recours à des crédits formels. Quant aux besoins des entreprises en termes d’accompagnement, ils se centralisent sur l’accès au financement, la mise en place d’une cellule de gestion de crise, l’assistance à l’exportation et à l’innovation des processus de production.

Selon l’IACE et l’APII, les recommandations de cette enquête seront communiquées au gouvernement et aux donneurs d’ordres, afin de soutenir les entreprises et assurer leurs besoins dans cette conjoncture spéciale.

« La crise du COVID-19 est un fait accompli, ces effets néfastes sur l’économie mondiale se confirment, et la Tunisie, qui ne peut être à l’abri, doit s’adapter et mettre en place une stratégie d’accompagnement pour soutenir les PME tunisiennes et assurer leur pérennité », affirment les auteurs.

SourceYGA

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également