Selon les aveux du principal suspect dans la tentative d’assassinat du député Nidaa Tounes, Ridha Charfeddine, la Tunisie a évité de peu, un scénario similaire à ce qui s’est passé à Paris, vendredi 13 novembre 2015.

Arrêté, récemment par les forces de l’ordre, Nadhem Ben Abdelfattah El Hadded, a avoué que des attaques concertées, semblables à celles ayant secoué la capitale française, ont été planifiées en Tunisie. Les cibles sont aussi importantes que celles visées par les terroristes de Paris : centres névralgiques, lieux touristiques outre des personnalités politiques et sportives.

Le suspect a avoué l’existence de 6 attaques simultanées, selon le journal « Assarih » dans son édition de dimanche 15 novembre 2015. Ceintures explosives, fusils d’assauts, kalachnikovs, la cellule de Sousse démantelée, récemment, par les unités de lutte anti-terroriste a planifié un véritable carnage en Tunisie.

Jusqu’ici, 13 individus, soupçonnés de liens avec les membres de la cellule qui ont été arrêtés, ont été interpellés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here