Maîtrise de l’inflation en Europe: les mesures d’urgence de la BCE

Date:

Les responsables de la Banque centrale européenne (BCE) envisageront jeudi, lors de leur réunion de politique monétaire, de relever les taux d’intérêt de l’institution de 50 points de base pour freiner une inflation galopante, ont déclaré à Reuters deux sources directement informées des discussions.

Soucieux d’éviter une envolée des coûts de financement des pays dits périphériques à la zone euro et un creusement des écarts de rendements (« spreads ») entre ces pays et ceux jugés plus sûrs, les responsables de la BCE travaillent également à un accord visant à leur venir en aide sur les marchés obligataires s’ils respectent les règles de la Commission européenne en matière de réformes et de discipline budgétaire.

La BCE doit procéder jeudi à sa première hausse des taux d’intérêt depuis plus d’une décennie dans un contexte difficile marqué par la guerre en Ukraine, une inflation élevée, un ralentissement de la croissance économique et une crise politique en Italie.

Elle doit donc trouver le juste équilibre entre le renchérissement du coût du crédit pour calmer la flambée des prix, tout en n’aggravant pas la situation des Etats membres les plus endettés, et le risque d’un plongeon de l’économie en récession.

Selon les sources, qui se sont exprimées sous couvert d’anonymat en raison du caractère privé des discussions, le choix d’une hausse des taux de 25 ou de 50 points de base est encore grandement ouvert, alors que la BCE avait indiqué en juin vouloir relever ses taux de seulement un quart de point en juillet.

Plusieurs banques centrales, à l’image récemment de celle du Canada, ont déjà pris le parti d’augmenter leur taux directeur de 100 points de base. La Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait relever la semaine prochaine ses taux de trois quart de point après une hausse de 150 points de base depuis mars.

Le risque accru de récession dans la zone euro, au regard d’une possible rupture des approvisionnements en gaz de Russie, incite cependant certains responsables de la BCE à plus de prudence dans le rythme de la hausse du coût du crédit.

Sollicité, un porte-parole de la BCE n’a pas souhaité s’exprimer, se réfugiant derrière le devoir de réserve de l’institution à l’approche de la publication de son communiqué de politique monétaire.

L’euro, qui est monté mardi à un sommet de presque deux semaines, prenait 1,21% à 1,0264 dollar vers 11h15 GMT, tandis que le rendement du Bund allemand à deux ans, référence pour la zone euro, grimpait de huit points de base à 0,599% après avoir touché en séance 0,63%.

Si depuis juin la BCE a évoqué une hausse graduelle de ses taux, sa présidente, Christine Lagarde, a par la suite noté qu’il y avait « clairement des conditions dans lesquelles le caractère graduel ne serait pas approprié ».

Les chiffres définitifs publiés mardi par Eurostat montrent que l’inflation dans la zone euro a atteint en juin son plus haut niveau historique (+8,6% sur un an), alors que les pressions sur les prix ont continué à se propager à différents secteurs.

La Commission européenne (CE) prévoit que l’inflation en zone euro ne retombera qu’à 4,0% l’an prochain, bien loin de l’objectif de 2% de la BCE, ce qui accroît le risque que la flambée des prix alimente celle des salaires, déclenchant une spirale difficile à maîtriser.

AIDE SOUS CONDITIONS

Les responsables de la BCE annonceront également jeudi un nouveau programme d’achat d’obligations, visant à plafonner les coûts d’emprunt des Etats membres lorsqu’ils sont jugés en décalage avec la réalité économique, comme ce fut le cas début juin en Grèce, en Italie, en Espagne et au Portugal, selon les sources.

Cette mesure de soutien revêt désormais une importance capitale pour la zone euro, l’Italie étant plongée dans l’incertitude politique depuis la démission de Mario Draghi alors que le président du Conseil doit s’adresser mercredi au Parlement.

La BCE devrait toutefois conditionner son aide au respect par les Etats membres, qui en bénéficieront, des objectifs fixés par la Commission européenne en matière d’accès aux fonds de la Facilité pour la reprise et la résilience (FRR) de l’Union européenne, ont indiqué les sources.

Elles ont ajouté que les Etats membres devront également respecter les contraintes budgétaires du Pacte de stabilité et de croissance lorsqu’ils se seront redressés l’an prochain après une pause liée à la pandémie de COVID-19.

Certains responsables de la BCE souhaitaient également avoir recours au Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds de sauvetage de la zone euro créé à la suite de la crise de la dette il y a dix ans, mais cette option a peu de chance d’être retenue, ont indiqué les sources.

La décision définitive concernant la date des achats d’obligations sera prise par le Conseil des gouverneurs de la BCE, ont précisé les sources.

La BCE a accéléré les préparatifs de son outil anti-fragmentation à la mi-juin après une flambée soudaine des rendements sur les marchés obligataires et des primes acquittées par les pays dits périphériques, les investisseurs prenant note de la fin des achats d’actifs de l’institution et du début de son cycle de hausse des taux.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

Christine Lagarde reste muette sur les remous de la dette française, la BCE se concentre sur l’inflation

Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a refusé de commenter les turbulences qui secouent les marchés financiers français suite à la dissolution de l'Assemblée nationale.

La situation politique en France inquiète, affectant les banques françaises

les actions des banques françaises ont chuté en Bourse en raison des préoccupations des investisseurs concernant la situation politique en France et la hausse rapide des coûts d'emprunt du pays après l'annonce par le président Emmanuel Macron d'élections législatives anticipées.

Inflation en France : légère révision à la baisse en mai

L'inflation en France a été légèrement révisée à la baisse pour le mois de mai, selon les chiffres définitifs publiés par l'Insee vendredi.

La production industrielle en zone euro déjoue les attentes et recule en avril

Contre toute attente, la production industrielle en zone euro a enregistré un léger recul de 0,1% en avril, selon les chiffres publiés par Eurostat ce jeudi.

L’Union européenne taxe davantage les voitures électriques chinoises

La Commission européenne a frappé ce mercredi un coup dur à l'industrie automobile chinoise en instaurant des droits de douane supplémentaires sur les importations de véhicules électriques en provenance de Chine.

La BCE confiante dans son objectif d’inflation malgré la volatilité des données, selon Villeroy

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneurs de la BCE, a déclaré mardi que l'institution ramènera l'inflation en zone euro à son objectif de 2% d'ici l'an prochain, malgré la volatilité attendue des données mensuelles sur les prix cette année.

L’inflation dans la zone euro devrait retrouver l’objectif de la BCE en 2025, selon Rehn

Les mesures de la Banque centrale européenne (BCE) ont contribué à apaiser les tensions inflationnistes et l'institution est en bonne voie pour ramener l'inflation à son objectif de 2% d'ici 2025, a déclaré mardi Olli Rehn, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE.

Les Bourses européennes clôturent en baisse, le séisme politique en France impacte le CAC 40

Les marchés boursiers européens ont terminé en territoire négatif suite à la montée en puissance des partis d'extrême droite au Parlement européen, provoquant en France une crise politique qui a affecté les actifs français.