Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Yassine Brahim a démenti, vendredi, avoir eu recours à la banque française « Lazard » pour l’élaboration du plan quinquennal de développement 2016-2020.

Répondant une question du député Mehdi Ben Gharbia, à ce sujet, lors d’une séance d’audition tenue par la Commission des Finances à l’ARP, le ministre a précisé que son département envisage seulement de recourir à « une institution financière internationale pour faire le marketing des projets que comportera le plan après son élaboration, en perspective de l’organisation par le gouvernement en 2016, du forum international de l’investissement ».

Ben Gharbia avait affirmé dans son intervention, détenir des documents prouvant l’intention du ministère du développement, de charger la banque française de l’élaboration du plan quinquennal de développement, citant « quelques dispositions de l’accord entre le ministère tunisien et la banque française, dont une qui stipule la soumission de l’accord à la loi française ».