Les Bourses européennes ont terminé en hausse, L’emploi US et Pfizer favorisent de nouveaux records en Bourse

Date:

Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi et plusieurs d’entre elles ont inscrit des records après les chiffres meilleurs qu’attendu de l’emploi américain en octobre et des nouvelles encourageantes sur le traitement du COVID-19 mis au point par l’américain Pfizer.

À Paris, le CAC 40 a progressé de 0,76% (53 points) à 7.040,79 points après un nouveau plus haut historique en séance à 7.063,40.

À Londres, le FTSE 100 a avancé de 0,33% alors qu’à Francfort, le Dax n’a pris que 0,15%, freiné par les chiffres décevants de la production industrielle allemande en septembre.

L’indice européen FTSEurofirst 300 a fini inchangé mais l’EuroStoxx 50 a gagné 0,69% et le Stoxx 600 0,05%. Ce dernier, qui a lui aussi inscrit un record, enregistre ainsi sa septième hausse consécutive, sa plus longue série depuis août.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait elle aussi dans le vert après des plus hauts, le Dow Jones s’adjugeant 0,63%, le Standard & Poor’s 500 0,58% et le Nasdaq Composite 0,5%.

Pfizer prenait alors 7,6% après avoir annoncé que son traitement du COVID-19 avait réduit de 89% le risque de formes graves de la maladie lors d’un essai clinique, une efficacité supérieure à celle du molnupiravir de Merck.

Cette bonne nouvelle sur le front de la pandémie se conjugue au rapport mensuel sur l’emploi du département du Travail, qui montre que l’économie américaine a créé 531.000 emplois non-agricoles en octobre, plus qu’attendu, et que le taux de chômage est revenu de 4,8% à 4,6%.

« Les nuages qui s’étaient accumulés sur le marché du travail sont en train de se dissiper », commente Oxford Economics, qui table sur un retour de l’emploi aux Etats-Unis à son niveau d’avant-crise pour le second semestre 2022.

Les chiffres du département du Travail valident par ailleurs a posteriori le choix de la Réserve fédérale de commencer à réduire ses achats d’obligations sur les marchés, mais leur impact sur le marché obligataire est limité par les discours encore prudents de la Banque d’Angleterre et de la Banque centrale européenne.

Sur l’ensemble de la semaine, le Stoxx 600 a gagné 1,67% et le CAC 40 3,08%, leur cinquième performance hebdomadaire positive d’affilée.

VALEURS
Comme à Wall Street, la majorité des grands secteurs de la cote européenne ont fini la journée dans le vert, les meilleures performances allant aux plus sensibles à l’évolution de la croissance économique: l’indice Stoxx de l’automobile a pris 1,17%, celui des banques 0,97%.

Le compartiment du transport et des loisirs a quant à lui profité à plein des nouvelles annoncées par Pfizer, avec une hausse de 1,39%. Le géant suisse des boutiques d’aéroport Dufry a bondi de 10,12%, le tour-opérateur TUI a pris 6,25%, le groupe hôtelier Accor 5,97% et la compagnie aérienne Lufthansa 6,06%.

À Paris, Safran (+5,03%) Unibail-Rodamco-Westfield (+5,10%) et Airbus (+4,50%) forment le trio de tête du CAC 40.

En baisse, les groupes présents sur le marché des tests de diagnostic du COVID-19 ont accusé le coup des résultats de l’essai clinique de Pfizer: Sartorius Stedim a chuté de 8,6%, BioMérieux de 6,61%.

CHANGES
Le dollar est reparti à la baisse, visé par des prises de profit logiques à la veille du week-end après avoir atteint un plus haut de plus d’un an face aux autres grandes devises en réaction au rapport sur l’emploi américain.

L’euro remonte ainsi à 1,1561 dollar après être tombé à 1,1514, son plus bas niveau depuis juillet 2020.

La livre sterling, elle, reste orientée à la baisse au lendemain de la décision inattendue de la Banque d’Angleterre de laisser sa politique monétaire inchangée alors que la majorité des cambistes tablaient sur une hausse de taux.

TAUX
Les rendements obligataires sont orientés à la baisse, les investisseurs révisant leurs anticipations en matière de hausse des taux d’intérêt après les réunions de la Fed et de la Banque d’Angleterre.

Celui des bons du Trésor américain à dix ans est tombé à son plus bas niveau depuis fin septembre à 1,45% et son équivalent allemand a chuté de près de six points de base à -0,281%, au plus bas depuis le 23 septembre. Il accuse en outre sa plus forte baisse hebdomadaire depuis juin 2020 (-19 points).

PÉTROLE
Le marché pétrolier amplifie sa hausse après la décision de l’Opep et de ses alliés de s’en tenir à leur stratégie d’augmentation graduelle de leur production, et donc d’ignorer les appels des Etats-Unis en faveur d’une accélération des pompages.

Le Brent gagne 2,76% à 82,76 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 3,18% à 81,32 dollars.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

Bourses européennes : nouveau record porté par les entreprises et l’inflation US

Les Bourses européennes ont terminé mercredi à des niveaux records, portées par de solides publications trimestrielles d'entreprises et des signes de ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis.

Bourse de Tunis : Légère baisse de l’indice malgré la bonne performance d’Amen Bank et SAH LILAS

Le marché boursier tunisien a clôturé la séance d'aujourd'hui sur une légère baisse de 0,2%, ramenant l'indice TUNINDEX à 9122,9 points

L’intelligence artificielle dans la finance : l’heure de la régulation ?

L'essor de l'intelligence artificielle (IA) dans le secteur financier suscite l'enthousiasme des acteurs du marché, promettant une meilleure analyse de l'information, un service client optimisé et une lutte plus efficace contre la cybercriminalité

L’activité industrielle en zone euro rebondit en mars : hausse de 0,6%

D'après les chiffres d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, la production manufacturière dans la zone euro a enregistré une légère augmentation de 0,6% en mars par rapport à février.

La croissance de la zone euro en 2024 confirmée par la Commission européenne, légère révision pour 2025

La Commission européenne a confirmé ses prévisions de croissance pour la zone euro en 2024, mais a légèrement abaissé ses attentes pour 2025.

Bourse de Tunis : Hausse modérée et performance contrastée des titres

Le marché boursier tunisien a connu une légère progression ce mardi 14 mai 2024, clôturant la séance sur une hausse de 0,3% à 9136,4 points.

Les Bourses européennes finissent sur de faibles variations après Powell

Les Bourses européennes ont terminé mardi sur de faibles variations et Wall Street était pratiquement stable à mi-séance après un discours de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), jugé rassurant sur l'inflation.

Baisse des taux de la BCE en vue : l’inflation en recul conforte les prévisions

Les signes d'une baisse de l'inflation en zone euro se multiplient, ravivant l'espoir d'une baisse des taux d'intérêt de la part de la Banque centrale européenne (BCE) dès l'année prochaine.